[Mémo] Activer Intel Smart Response via CLI

Vincent Lecomte

Tout d’abord télécharger les drivers adéquats pour votre chipset, ainsi que l’interface en ligne de commandes qui correspond. Si vous avez activé le RAID dans le BIOS, et si vous avez déjà effectué toutes les manœuvres pour tenter de réactiver le cache avec un SSD mais que rien n’a fonctionné, voici ce que vous pouvez faire…

On part donc bien sur le principe que le disque est initialisé mais avec aucune partition de créée (unalloced space). Dans l’interface Windows du pilote Rapid Storage, le SSD et le disque dur apparaissent tous les deux en état “Normal” et l’onglet “Technologie de Réponse Intelligente” n’apparait pas. Sur notre machine de test, le système d’exploitation est un Windows 8.1 64 bits.

On commence par créer un volume cache sur le SSD :

rstcli64 --accelerate --createCache --SSD [#ID] --cache-size XX

Pour récupérer l’identifiant du SSD, on peut utiliser l’argument -I de la commande rstcli. Une fois que l’identifiant est connu, on peut remplacer [#ID] par celui-ci. Par exemple, nous avons notre SSD avec l’ID 0-5-0-0. Sa taille est de 30 GB d’après l’utilitaire. La commande donnera ceci :

rstcli64 --accelerate --createCache --SSD 0-5-0-0 --cache-size 30

Une fois que cette commande a été exécutée une notification apparait dans la barre de tâche pour indiquer que le volume “Cache_Volume” a été créé sur le disque SSD dans le port 5. Nous avons ensuite voulu l’associer avec l’argument –setAccelConfig mais avons eu un joli message d’erreur “Disk has no space for metadata, is not available or is not in normal state“. Après plusieurs essais, nous avons tout simplement utilisé l’option “Disassociate”, comme dans la commande suivante. Nous avons supposé qu’elle enlève toute liaison existante avec le volume de cache:

stcli64 --accelerate --disassociate --cache-volume Cache_Volume

La commande retourne alors 0 si tout se passe bien. Si on ferme et qu’on ouvre à nouveau l’interface graphique du pilote Rapid Storage, et qu’on se rend dans l’onglet “Performance” puis “Technologie de Réponse Intelligente“, on peut alors choisir le périphérique à accélérer, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. On peut également exécuter la commande suivante:

rstcli64 --accelerate --setAccelConfig --disk-to-accel [#ID] --mode enhanced

Le mot-clé [#ID] peut être remplacé par l’identifiant du disque dur qui doit être accéléré. On spécifie également le mode à utiliser, qui dans notre cas est le mode “Amélioré”. Il s’agit du cache en lecture seulement. Le mode “Optimisé” doit être utilisé avec précaution.

rstcli64 --accelerate --setAccelConfig --disk-to-accel 0-0-0-0 --mode enhanced

La commande ci-dessus est l’exemple qui a été utilisé sur notre machine où le problème s’était présenté. Le disque dur Hitachi qu’il faut accélérer est installé sur le port 0. Après exécution de la commande, vous devriez voir un popup apparaitre pour indiquer que c’est actif. Idem si vous avez effectué cette opération depuis l’interface graphique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link