[Dossier] Mise en route du Synology DS920+

Vincent Lecomte

Alors que je maitrise plutôt bien l’installation d’un système d’exploitation Windows, me voilà face à un tout nouvel environnement. Sur les NAS de la marque Synology, le système utilisé est appelé Disk Station Manager. Il est basé sur Linux.

Cet article va expliquer comment effectuer une mise en route du Synology DS920+. En effet il y a quelques jours je vous expliquais avoir acheté ce modèle de la marque, récemment apparu sur leur site.

[Hardware] Découverte du NAS Synology DS920+

La marque Synology est réputée pour sa spécialisation dans les périphériques de stockage de type NAS (Network Attached Storage). Récemment le modèle visant à remplacer le DS918+ à 4 baies a été annoncé et est désormais à la vente. Il s’agit du Synology DS920+. Il est disponible à la vente depuis le début du mois […]

0 commentaire

En ce qui concerne les disques, j’ai acheté trois Western Digital Red de 4 To chacun (référence WD40EFRX). Une fois ceux-ci installés en suivant le petit manuel fourni dans l’emballage, et le câble RJ45 branché, il est temps de démarrer le NAS.

Lorsque vous entendez le “bip” et que le bouton bleu ne clignote plus, le périphérique est prêt. A l’aide d’un navigateur web il faut y accéder:

  • Soit en saisissant l’adresse http://diskstation:5001 dans la barre d’adresse.
  • Soit en allant sur find.synology.com

Vous arriverez alors sur la page de bienvenue.

mise route synology ds920+

Cliquez alors sur le bouton “Configurer” afin de passer à l’étape suivante.

mise route synology ds920+

Votre NAS va maintenant vous proposer de télécharger la dernière version du système d’exploitation DSM. Vous pouvez soit effectuer l’installation manuellement, soit faire cela de manière entièrement automatique. Pour la mise en route on choisit donc la procédure automatique en cliquant sur “Installer maintenant“.

mise route synology ds920+

Au bout de quelques minutes de téléchargement et d’installation, l’appareil redémarre. Cette procédure prend un peu plus de temps que le démarrage normal. Le navigateur rafraichit automatiquement la page lorsque que le NAS est prêt.

Finalisation de l’installation

Vous allez devoir répondre à quelques questions (activation de QuickConnect, création d’un compte administrateur,…) et donner un nom à votre NAS. Notez que vous modifiez le nom, l’adresse diskstation:5001 par défaut ne répondra plus. Il faudra donc revenir sur le navigateur en utilisant la nouvelle URL.

Après avoir franchi les différentes étapes, la page web indique que vous êtes fin prêt à passer à DSM. Ne touchez à rien et cliquez sur le bouton “Exécuter“. Vous arrivez alors sur ce qui ressemble à un bureau, avec quelques icônes ainsi que des widgets qui affichent l’état des ressources.

Acceptez la déclaration de confidentialité d’analyse de périphérique. Cochez la case puis cliquez sur le bouton “OK“.

Création d’un volume

Cliquez ensuite sur le bouton dans le coin supérieur gauche, ensuite choisissez l’élément “Gestionnaire de stockage“. Nous allons maintenant créer le volume dans l’onglet du même nom. Cliquez ensuite sur le bouton “Créer“.

Pour cette mise en route je vous conseille donc de choisir le premier choix proposé, soit le mode rapide. Comme je dispose de 3 disques le mode SHR, propose à la marque, semble convenir à mon usage.

L’étape suivante consiste à indiquer une description pour notre groupe de stockage. C’est facultatif mais autant faire les choses bien. On conserve le choix proposé par l’assistant pour le type de RAID. Ne modifiez que si vous savez ce que vous faites!

Vous devez maintenant choisir le système de fichiers. Le mieux est de laisser l’assistant s’en charger et donc de conserver Btrfs. L’article suivant du site Cachem démontre que l’écart de performances entre les deux systèmes de fichiers est minime, et donc dépendra des fonctionnalités que vous souhaitez exploiter.

NAS – Ext4 ou Btrfs : quel est le plus rapide?

Confirmez ensuite les paramètres pour créer le volume.

Le nouveau volume apparait alors dans la liste. Le système effectue alors une vérification de cohérence de la parité. Cela prend quelques heures et il est conseillé d’éviter les grosses opérations sur le NAS. Cette opération sera relancée dans d’autres cas, par exemple en cas de panne de courant ou si un disque doit être remplacé.

Voilà, la mise en route du Synology DS920+ est terminée. N’hésitez pas à explorer les différents menu du panneau de configuration ou même le gestionnaire de paquets afin de vous familiariser avec DSM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link