Catégorie : Logiciels

Annonces de la sortie de logiciels, actualités, astuces et tutoriels, guides de configuration, bugs et solutions.

Vincent Lecomte
[Cloud] Amazon va supprimer l’accès à Amazon Drive via Synology Cloud Sync et Hyper Backup

[Cloud] Amazon va supprimer l’accès à Amazon Drive via Synology Cloud Sync et Hyper Backup

La nouvelle a été annoncée à quelques clients par e-mail. A partir du 1er novembre 2020, Amazon va supprimer l’accès à Amazon Drive via les applications Synology Cloud Sync et Hyper Backup. Si vous possédez un NAS de la marque et que vous utilisez le service d’Amazon pour stocker vos fichiers, vous devrez donc passer exclusivement par les applications web, PC et mobile.

Amazon supprimer drive synology

Cette nouvelle semble relativement récente. D’ailleurs c’est un ami qui m’a communiqué l’information. Certains clients ont donc reçu un mail indiquant l’arrêt de ce service. Il contient les étapes pour expliquer comment installer l’application sur vos périphériques. De plus Amazon fournit un lien vers un article de la base de connaissances Synology qui détaille la procédure à suivre en ce qui concerne le stockage de fichiers chiffrés.

C’est pour moi une déception puisque j’ai acheté un NAS avec comme idée principale de simplifier le stockage de fichiers depuis et vers les différents services de cloud que j’utilise.

Malheureusement ni Amazon ni Synology ne communiquent sur les raisons de la suppression de cet accès. Et la décision ne vise pas que les comptes Prime qui exploitent l’espace illimité qui leur est fourni. En effet les clients qui paient davantage de stockage sont également impactés.

Quel dommage… et quelle incompréhension surtout. Je doute que cette stratégie ait un effet positif. Le risque étant que de nombreux clients envisagent de stocker leurs fichiers ailleurs.

Gratuité de C2 jusque fin mars

Même si Amazon compte supprimer l’accès à son drive sur les NAS Synology tout n’est pas perdu. La marque propose de s’inscrire à son service de backup C2 pour faciliter la transition. Grâce à cela vous bénéficierez de la gratuité jusqu’au 31 mars 2020. Ensuite l’utilisation du service sera facturée à 9,99 € / an pour 100 Go, ou 59,99 € / an pour 1 To. Ces prix sont annoncés HTVA.

De nombreux autres services sont disponibles. Pour le cloud plus traditionnel, je pense principalement à Dropbox ou même Google Drive. Pour des sauvegardes complètes, il est possible de s’orienter vers des solutions comme Microsoft Azure ou Backblaze.

[Astuces] DDU ne peut pas se lancer car un redémarrage est en attente

[Astuces] DDU ne peut pas se lancer car un redémarrage est en attente

J’ai eu une blague aujourd’hui en voulant installer un pilote audio Realtek plus récent sur le PC d’un ami. Habituellement il suffit de lancer le setup du pilote : il désinstalle automatiquement la version précédente puis au redémarrage de l’ordinateur, il se relance afin de mettre à jour le logiciel vers la nouvelle version.

Il y a eu un hic, et à chaque redémarrage du PC, ce cher Windows Update remettait chaque fois la précédente version du pilote audio. J’ai donc décidé d’utiliser DDU (Display Driver Uninstaller). Depuis quelques versions il permet, en plus de désinstaller les pilotes de votre GPU, d’enlever ceux de votre carte son.

[Utilitaires] DDU supprime aussi les pilotes audio

…mais uniquement les pilotes Realtek et Creative ! Jusqu’à présent l’outil DDU (pour Display Driver Uninstaller) était limité à la suppression des pilotes graphiques – d’où son joli nom -, mais la nouvelle version 18.0 est capable de faire le ménage pour les deux constructeurs cités précédemment. Attention que pour les pilotes Creative, l’outil se […]

0 commentaire

En lançant DDU j’ai donc eu un message indiquant que “Un redémarrage est en attente, redémarrez le PC avant d’utiliser DDU” (le message en anglais est “There is a pending reboot, please reboot before using DDU“). Malheureusement aucun redémarrage manuel ne permettait de se débarrasser de cette boite de dialogue empêchant le logiciel de se lancer.

En cherchant quelques secondes sur Google, les forums de l’éditeur donnent la solution. Cela nécessite une intervention dans le registre Windows.

DDU lancer redémarrage attente

Voici les étapes à suivre:

  • Lancer la commande “regedit” en tant qu’administrateur.
  • Ouvrir la clé HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\WindowsUpdate\Auto Update – la zone de saisie permet de directement naviguer jusqu’à celle-ci.
  • Si elle contient la sous-clé RebootRequired supprimez cette dernière. En effet quand le logiciel se lance il cherche après cette clé et si elle existe, il affichera l’erreur.

Relancez DDU: le message indiquant qu’un redémarrage est en attente ne devrait plus apparaitre.

[Android] Retrait d’applications qui volaient les identifiants Facebook

[Android] Retrait d’applications qui volaient les identifiants Facebook

Le Play Store regorge d’applications pour nos smartphones. Parmi celles-ci on retrouve régulièrement des applications malveillantes. C’est suite à un rapport de la société de cybersécurité Evina que Google a procédé au retrait de 25 applications qui volaient les identifiants Facebook.

retrait applications identifiants Facebook

Afin de tromper l’utilisateur, les applications développées proposaient des services classiques comme le scan de codes QR ou la gestion de fichiers. D’autres se présentaient sous forme de jeux vidéo. Cependant chacune d’entre elles contenait un code malicieux permettant de détecter la dernière application ouverte.

Si celle-ci était Facebook alors le malware enclenchait l’ouverture d’une fausse page web permettant de subtiliser les identifiants de l’utilisateur. Lorsque l’utilisateur confirmait les données étaient envoyées à un serveur distant.

Voici la liste d’applications concernées :

  • Accurate Scanning of QR Code
  • Anime Live Wallpaper
  • Classic Card Game
  • Color Wallpapers
  • com.tqyapp.fiction
  • Composite Z
  • Contour Level Wallpaper
  • Daily Horoscope Wallpapers
  • File Manager
  • iHealth Step Counter
  • iPlayer & iWallpaper
  • Junk File Cleaning
  • Padenatef
  • Pedometer
  • Plus Weather
  • Powerful Flashlight
  • Screenshot Capture
  • Solitaire Game
  • Super (Bright) Flashlight, Super Wallpapers Flashlight
  • Synthetic Z
  • Video Maker
  • Wallpaper Level
  • Wuxia Reader

Cette liste a été transmise à Google fin mai. La firme a ensuite procédé au retrait des applications malveillantes début juin. Dès lors si vous retrouvez l’un des éléments de cette liste sur votre smartphone, désinstallez-le rapidement.

En outre la société de cybersécurité met en garde les utilisateurs en leur recommandant de toujours télécharger des applications de développeurs de confiance. La prudence est donc de mise.

De plus en volant vos identifiants, les hackers peuvent accéder à votre compte ou des sites utilisant l’API Facebook. De manière générale il est donc vivement recommandé de protéger vos comptes actuels en utilisant l’authentification à deux facteurs.

A lire également

[Sécurité] Le phishing

Vous avez déjà dû entendre parler de la technique de “hameçonnage”, traduction de l’expression anglaise “phishing”. Expression obtenue en mixant deux mots de la même langue, à savoir “fishing” (l’action de pêcher) et “phreaking” (obtention d’informations transitant sur des réseaux téléphoniques, satellites, ou même via les ondes radios). La technique consiste à usurper l’identité de […]

0 commentaire

Sources

[Utilitaires] Plugin Compare pour Notepad++

[Utilitaires] Plugin Compare pour Notepad++

Si vous cherchez un plugin de comparaison pour la version 64 bits de Notepad++, vous pouvez télécharger celui proposé par le développeur Pavel Nedev. Il vous permettra de mettre en évidence les différences dans deux fichiers texte, et si ceux-ci correspondent vous serez directement notifié par l’outil.

Téléchargez donc la version 64 bits. Pour l’installer:

  • Depuis Notepad++ cliquez sur le menu Compléments puis sur Open plugins folder…
  • Par défaut cela ouvre C:\Program Files\Notepad++\plugins
  • Créez un sous-dossier “ComparePlugin“.
  • Décompressez le contenu de l’archive dans ce nouveau dossier.

Vous devriez donc obtenir quelque chose de similaire à la capture d’écran ci-dessous.

Fermez Notepad++ puis relancez-le. Vous devriez donc avoir le menu

[Utilitaires] KeePass et saisie auto dans Firefox

[Utilitaires] KeePass et saisie auto dans Firefox

Ayant décidé de repasser à l’antivirus de Windows plutôt que d’utiliser Bitdefender qui déçoit malheureusement par sa cuvée 2019, il a fallu chercher un moyen de remplacer la fonctionnalité du Wallet. Pour ceux qui ne connaissent pas, la suite Bitdefender intègre un gestionnaire de mots de passe qui permet donc de sauvegarder les identifiants dans une base de données locale et/ou stockée sur le cloud et synchronisée avec les appareils protégés. La particularité supplémentaire de ce gestionnaire de mots de passe, c’est qu’il est possible de l’intégrer aux différents navigateurs pour profiter de la saisie automatique dans les formulaires utilisateur/mot de passe.

Malheureusement il existe énormément de concurrents qui proposent de… payer à l’année ou au mois pour disposer d’un gestionnaire et de la synchronisation. Leurs versions gratuites permettent généralement de stocker une dizaine voire une cinquantaine de mots de passe. En 2019 il est difficile de s’en tenir à ce genre de nombre. Sachez qu’il existe une alternative qui ne coute pas un sou !

Il s’agit de KeePass, un logiciel open-source ultra-léger qui fonctionne lui aussi avec une base de données qui est protégée par un mot de passe et cryptée avec des algorithmes robustes. Il se contente de l’essentiel et propose diverses fonctionnalités comme la création de groupes, le copier-coller d’un mot de passe avec expiration du contenu du presse-papiers, etc. Et ce qui fait aussi sa force, c’est la multitude de plugins qui peuvent être rajoutés.Vous trouverez le logiciel sur la page suivante : Keepass.info. Téléchargez l’exécutable de la version 2 et installez l’utilitaire sur votre machine, dans le répertoire de votre choix. Lancez le logiciel et créez une nouvelle base de données avec les options par défaut.

Il existe donc une extension très intéressante qui peut être installée dans Firefox : il s’agit de Kee. Vous devez tout d’abord télécharger l’extension et l’installer. Une fois que cela est fait, il faut télécharger le plugin KeePass RPC depuis le Github officiel. Téléchargez le fichier “plgx” et placez-le dans le sous-répertoire “plugins” de l’installation de KeePass. Fermez et rouvrez KeePass.

A cet instant le navigateur va souhaiter communiquer avec KeePass via le plugin fraichement installé. Le logiciel va vous demander un code que vous devrez copier dans le champ de saisie normalement automatiquement affiché à l’écran. Un peu à l’image d’un code PIN Bluetooth qu’il faut entrer des deux côtés pour valider l’échange de données. Ce fameux code pourra expirer après un temps que vous personnaliserez.

C’est prêt ! Lorsque vous introduirez des identifiants dans les champs utilisateur/mot de passe d’un site web, il vous sera proposé de les enregistrer dans la base de données de KeePass. Lors d’une prochaine visite du site, les champs seront automatiquement complétés, à l’image de ce qui se fait avec Bitdefender Wallet ou d’autres solutions également payantes. Vous pouvez également fouiller dans les options de l’extension (donc au niveau du navigateur) pour par exemple soumettre automatiquement un formulaire une fois rempli… Bref, j’aime !

Ci-dessous les liens utiles :

[Divers] Bitdefender lit infiniment sur vos disques

[Divers] Bitdefender lit infiniment sur vos disques

Il n’y a pas que Microsoft qui semble avoir du mal en ce moment. En effet, l’antivirus Bitdefender 2019, dans sa version 23.0.10.31, contient quelques bugs gênants (impression impossible avec certaines imprimantes Canon, options de profils non sauvegardées, logiciels Battle.Net bloqués pour l’installation des mises à jour de jeux Blizzard, etc), dont l’un provoque une lecture infinie sur tous les disques connectés à l’ordinateur, aussi bien internes qu’externes.

Dans le gestionnaire de tâches, on peut voir pour chacun des disques une lecture à environ 24,5 Ko/s. De ce fait les disques externes étant également impactés, ne peuvent être éjectés.

 

Le problème, qui a déjà été remonté sur les forums de la suite antivirus, semble en partie liée à un service Windows – nommé Infrasturcture de gestion Windows (WMI). En effet, un utilisateur sur le forum a constaté qu’en redémarrant ce service (arrêter puis démarrer), le phénomène s’arrêtait. Plusieurs utilisateurs ont créé des scripts maison pour effectuer cette tâche au lancement de l’ordinateur pour corriger temporairement le souci. D’autres ont constaté que malgré cette opération, le problème persistait.

Dans une ligne de commandes avec les droits administrateur, il suffit de saisir les lignes suivantes :

net stop winmgmt
net start winmgmt

Attention que d’autres services peuvent dépendre de WMI et donc ceux-ci devront également être arrêtés et redémarrés.

Pour en revenir à ce problème le processus principal de Bitdefender semble en fait verrouiller les fichiers qu’il lit, et l’opération de relance du fameux service WMI semble relâcher ces “verrous“. Bien sûr le bug est sans doute plus complexe qu’on peut le croire car cela fait près d’un mois que cela a été signalé aux développeurs. Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour qu’un patch soit vite déployé.

[Utilitaires] DDU supprime aussi les pilotes audio

[Utilitaires] DDU supprime aussi les pilotes audio

…mais uniquement les pilotes Realtek et Creative ! Jusqu’à présent l’outil DDU (pour Display Driver Uninstaller) était limité à la suppression des pilotes graphiques – d’où son joli nom -, mais la nouvelle version 18.0 est capable de faire le ménage pour les deux constructeurs cités précédemment.

Attention que pour les pilotes Creative, l’outil se contente de procéder à la désinstallation classique sans vérifier si les clés de registre et les fichiers sont bien tous supprimés. A noter aussi que deux nouvelles lignes de commande sont disponibles pour réaliser ces deux nouvelles opérations.

Voir la nouvelle sur le site officiel.

Sources

TousLesDrivers

[Streaming] Mais que se passe-t-il avec Spotify ?

[Streaming] Mais que se passe-t-il avec Spotify ?

Jusqu’il y a une semaine, tout allait bien avec Spotify. J’étais jusque là très content puisque depuis déjà plus d’un an je possède un ampli Yamaha RX-V581. Quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai constaté avant-hier des problèmes en utilisant Spotify Connect… Il s’agit d’une fonctionnalité que l’on retrouve intégrée à de nombreux équipements dont des enceintes portables, et bien entendu pas mal de modèles d’amplificateurs Home Cinéma.

En lançant donc ma playlist à l’aide de l’ordinateur – ou de mon smartphone – j’ai donc eu la surprise d’avoir des coupures durant la lecture. Et surtout dans la majorité des cas, l’impossibilité de continuer la lecture. Obligé d’éteindre puis de relancer l’ampli, et c’est reparti pour 2 à 3 chansons, voire plus avec de la chance..Deux sujets ont été ouverts sur les forums :

Sur Twitter, des utilisateurs n’hésitent pas à se plaindre directement auprès du support.

@SpotifyCares Have you broken Spotify Connect recently? It keeps pausing for no reason and it’s /really/ irritating, as I’m sure you can imagine.
— hydroxyde (@hydroxyde) 4 mai 2018

Même si Spotify a mis à jour la page “Pourquoi ne puis-je pas utiliser Spotify sur mes enceintes?“, beaucoup d’utilisateurs – dont moi-même – rencontrent le problème sur des modèles récents, de différentes marques également. Aucune nouvelle annonce de fin de support n’a été émise par le service de streaming. De plus, le modèle que je possède n’est même pas encore en fin de vie : on le retrouve d’ailleurs encore vendu sur de nombreuses plateformes d’achat en ligne, et le dernier firmware (1.17) date d’octobre 2017~.

Alors qu’en est-il réellement ? Aucun membre du service n’a encore donné de réponse claire et officielle. En attendant, c’est principalement le fait de pouvoir utiliser la fonctionnalité Connect avec mon ampli qui m’a poussé à m’abonner. C’est plutôt embêtant de ne pas pouvoir en profiter pleinement sur un appareil encore assez jeune…

Édition du 9/5/2018

Après avoir été contacté par Les Numériques et sans doute d’autres médias, Spotify semble avoir pris la chose au sérieux. Bien que diverses solutions aient été proposées, comme modifier les serveurs DNS de votre ampli – ce que j’ai fait – (8.8.8.8 et 8.8.4.4), quelques réponses suggèrent que le fonctionnement du streaming via Connect est revenu à la normale. En testant moi-même avec mon smartphone à l’heure où j’écris ces lignes, voilà la 7ème chanson qui commence sans avoir eu une seule interruption.

Verdict : une demi-heure où rien n’est à signaler.

Même si l’on est tenté de se dire que le problème est enfin derrière nous, aucune annonce officielle n’a vu le jour, et d’après le support sur Twitter, ils n’ont aucune information en ce qui concerne la cause de ce souci. Le mieux est donc de continuer à tester et de vérifier que ce problème ne revienne pas hanter nos périphériques…

[Utilitaires] Scoop

[Utilitaires] Scoop

Scoop est un utilitaire qui s’exécute en ligne de commande via Windows Powershell et fait penser à apt-get dans son fonctionnement. Il permet en fait d’installer pour l’utilisateur en cours des applications – principalement pour le développement – sans demander d’élévation des privilèges, et sans se soucier de l’architecture de la machine, tout ça sans passer par un navigateur web. L’utilitaire télécharge lui-même le nécessaire et stocke ensuite les fichiers dans le dossier de l’utilisateur. On trouve principalement des outils de développement.

Pour fonctionner, il faut s’assurer d’avoir installé Powershell 3.0, en téléchargeant les mises à jour nécessaires ici pour votre système d’exploitation. Une fois que cela est fait, il faut alors ouvrir Powershell et exécuter la commande suivante :

iex (new-object net.webclient).downloadstring('https://get.scoop.sh')

Si l’installation ne fonctionne pas et qu’un message d’erreur s’affiche indiquant que l’exécution de scripts est désactivée, saisissez d’abord la commande suivante :

Set-ExecutionPolicy RemoteSigned -scope CurrentUser

Une fois l’outil installé, vous pouvez par exemple saisir la commande “scoop help” pour obtenir plus d’informations quant aux différents arguments utilisables.

Par exemple :

  • scoop install NOM_APP : permet l’installation d’une application
  • scoop uninstall NOM_APP : désinstalle une application déjà installée.

Par défaut, Scoop utilise la liste d’applications disponible en suivant ce lien et extrait celles-ci dans le dossier C:\Users\NOM_USER\scoop\apps.

Il est évidemment possible d’utiliser d’autres sources, appelées “buckets“. Par exemple, le bucket extras propose davantage d’utilitaires Windows tels que Autoruns, CPU-Z, Notepad++, Handbrake, etc.

Pour qu’il soit pris en compte lors de la recherche et l’installation d’une application, il faut exécuter la commande suivante :

scoop bucket add extras

Pour en savoir plus, on retrouve sur Github la documentation officielle.

Site officiel

Scoop.sh

[Utilitaires] Greenshot

[Utilitaires] Greenshot

Greenshot est un logiciel de petite taille qui vous permet de réaliser des captures d’écran de manière simple. Il offre différents outils pour les modifier, les annoter, et les exporter. Grâce à différents plugins, il est directement possible d’envoyer un e-mail avec l’image jointe, ou même d’uploader la capture vers différents services tels que Dropbox, Imgur, mais aussi JIRA ou Confluence (Atlassian).

Le logiciel peut être démarré sur demande, ou à l’ouverture de la session. Lorsqu’on appuie sur l’une des combinaisons de touches définies dans les préférences, on peut alors capturer l’entièreté de l’écran, une zone particulière, voire la fenêtre active. Après la capture, un menu contextuel s’affiche et vous demande que faire de l’image: exporter vers Word, vers le presse-papiers, vers un emplacement particulier, envoyer par courriel, ou uploader vers un service particulier (en fonction des plugins installés).

Parmi les propositions, il y a également l’éditeur d’image intégré. Vous pourrez alors rajouter des encadrés, des flèches et d’autres formes à votre image. Idéal pour alimenter une documentation en cours de rédaction. Si le curseur de la souris a été capturé, il peut également être déplacé. L’image peut ensuite être exportée via le menu Fichier. On y retrouve les mêmes propositions que dans le menu contextuel.

Difficile de revenir à l’outil de capture d’écran natif à Windows quand on a goûté à Greenshot. Disponible gratuitement en Open Source, on le retrouve également sur Mac au prix de 1,99$. Pour l’obtenir, suivez simplement le lien ci-dessous.

Téléchargement

getgreenshot.org