Vincent Lecomte
[Hardware] Compilation de tests du GPU Nvidia GeForce RTX 3080

[Hardware] Compilation de tests du GPU Nvidia GeForce RTX 3080

Après plusieurs mois d’attente et de news concernant la nouvelle architecture Ampere de Nvidia, il est désormais temps de faire le plein de tests concernant la RTX 3080 Founders Edition.

compilation tests nvidia 3080Image officielle (c) Nvidia

Plutôt que de rentrer dans les détails et expliquer les nouveautés apportées par l’architecture, ce que font très bien les sites spécialisés, cet article se contentera de faire office de compilation de tests de la Nvidia GeForce RTX 3080.

La presse est unanime : la RTX 3080 et son architecture apportent quelques belles évolutions, des performances très intéressantes en haute résolution ainsi qu’une belle amélioration du raytracing et du DLSS.

Sont parfois pointées du doigt la quantité de mémoire, la consommation et la température maximale. Pour espérer mieux concernant la chauffe et le refroidissement il faudra se tourner vers des modèles dits “custom“.

Un autre point positif ? Le positionnement tarifaire est très bon pour ce lancement. En effet pour un prix similaire à celui d’une RTX 2080 SUPER vous obtiendrez une carte graphique bien meilleure. La Founders Edition sera disponible à la vente au prix de 719 € à partir de ce 17 septembre 2020, sur le site de Nvidia.

Liens vers les tests

Retrouvez ci-dessous les liens vers les différents tests, en français comme en anglais:

Alors… Prêt à craquer ?

[SE] Android Auto et Apple Carplay bientôt disponibles pour les modèles Toyota de 2019

[SE] Android Auto et Apple Carplay bientôt disponibles pour les modèles Toyota de 2019

Bonne nouvelle: Android Auto et Apple Carplay seraient bientôt disponibles pour les modèles 2019 des voitures Toyota, en Europe. En effet, il y a quelques jours le site Autoevolution expliquait que des utilisateurs avaient pu récupérer des fichiers de mise à jour sur les serveurs de la marque.

Ceux-ci permettent de réécrire l’entièreté du système MM17 pour qu’il soit à l’identique à celui des unités MM19…

android auto toyota 2019

Il va de soi qu’il faut rester prudent quant à l’installation de ces fichiers. Bien qu’une grande majorité des utilisateurs ait réussi à appliquer cette mise à jour, d’autres ont été dans l’obligation de passer par la case réparation. Les prix semblent avoisiner les 850 € dans le cas du remplacement d’une unité défectueuse.

La mise à jour est assez longue à réaliser. Plusieurs clés USB sont nécessaires pour procéder à celle-ci dans les meilleures conditions. En effet, trois étapes sont nécessaires pour parvenir à l’activation du “rétrofit” et la dernière est la plus longue. Au total il faudrait compter deux bonnes heures pour y parvenir.

Des liens rapidement retirés

Sur le forum Caradisiac, géré par le groupe La Centrale, la procédure d’installation a été dévoilée et les liens aussi. Cependant, le service juridique de Toyota est rentré en contact avec le groupe afin d’éclaircir la situation et bien entendu, de faire supprimer les liens. Sur le sujet partagé ci-dessus on peut lire en page 5:

NOTE A L’ATTENTION DES UTILISATEURS DU FORUM

  • La publication, la redirection ou l’utilisation non autorisée d’éléments couverts par des droits de propriété intellectuelle dont le Groupe Toyota est titulaire est illégale. Le Groupe Toyota se réserve la liberté d’engager toute action ou démarche, y compris judiciaire, de nature à faire cesser ce type d’agissement et à le rétablir dans ses droits.
  • L’installation de ce type de mise à jour requiert que la procédure spécifiquement définie par les services techniques du Groupe Toyota à cet égard soit scrupuleusement respectée et réalisée par des techniciens spécifiquement formés et équipés. La non-observation de ces prescriptions peut entraîner des dysfonctionnements et, dans certaines situations, directement affecter la sécurité de votre véhicule.
  • Le Groupe Toyota ne saurait en aucune façon que ce soit garantir ni confirmer que le code source publié sur ce Forum (ou tout autre site) ne contient pas de virus et/ou est exempt de défaut(s) susceptible(s) d’affecter la sécurité de votre véhicule.
  • Nous vous informons que toute installation inappropriée entraîne le blocage de l’unité multimédia en l’endommageant de manière irréversible. En pareille situation, l’unité toute entière devra alors être remplacée et ce à vos frais et charges exclusifs.

On comprend en effet mieux cette intervention.

Évidemment en rusant un peu, vous pourrez vous procurer les fichiers… à vos risques et périls !

Y a-t-il une date de sortie connue?

De mon côté j’ai demandé à mon concessionnaire ce qu’il en était en Belgique. Comme un peu partout ailleurs il n’y a rien de définitif avant fin septembre voire octobre. La bonne nouvelle est que le fameux “rétrofit” dont on parle depuis quelques mois semble sur le point d’être finalisé. Il faudra s’armer de patience.

Le prix de la future mise à jour n’est pas connu (s’il y en a un).

A suivre!

[Cloud] Amazon va supprimer l’accès à Amazon Drive via Synology Cloud Sync et Hyper Backup

[Cloud] Amazon va supprimer l’accès à Amazon Drive via Synology Cloud Sync et Hyper Backup

La nouvelle a été annoncée à quelques clients par e-mail. A partir du 1er novembre 2020, Amazon va supprimer l’accès à Amazon Drive via les applications Synology Cloud Sync et Hyper Backup. Si vous possédez un NAS de la marque et que vous utilisez le service d’Amazon pour stocker vos fichiers, vous devrez donc passer exclusivement par les applications web, PC et mobile.

Amazon supprimer drive synology

Cette nouvelle semble relativement récente. D’ailleurs c’est un ami qui m’a communiqué l’information. Certains clients ont donc reçu un mail indiquant l’arrêt de ce service. Il contient les étapes pour expliquer comment installer l’application sur vos périphériques. De plus Amazon fournit un lien vers un article de la base de connaissances Synology qui détaille la procédure à suivre en ce qui concerne le stockage de fichiers chiffrés.

C’est pour moi une déception puisque j’ai acheté un NAS avec comme idée principale de simplifier le stockage de fichiers depuis et vers les différents services de cloud que j’utilise.

Malheureusement ni Amazon ni Synology ne communiquent sur les raisons de la suppression de cet accès. Et la décision ne vise pas que les comptes Prime qui exploitent l’espace illimité qui leur est fourni. En effet les clients qui paient davantage de stockage sont également impactés.

Quel dommage… et quelle incompréhension surtout. Je doute que cette stratégie ait un effet positif. Le risque étant que de nombreux clients envisagent de stocker leurs fichiers ailleurs.

Gratuité de C2 jusque fin mars

Même si Amazon compte supprimer l’accès à son drive sur les NAS Synology tout n’est pas perdu. La marque propose de s’inscrire à son service de backup C2 pour faciliter la transition. Grâce à cela vous bénéficierez de la gratuité jusqu’au 31 mars 2020. Ensuite l’utilisation du service sera facturée à 9,99 € / an pour 100 Go, ou 59,99 € / an pour 1 To. Ces prix sont annoncés HTVA.

De nombreux autres services sont disponibles. Pour le cloud plus traditionnel, je pense principalement à Dropbox ou même Google Drive. Pour des sauvegardes complètes, il est possible de s’orienter vers des solutions comme Microsoft Azure ou Backblaze.

[Astuces] DDU ne peut pas se lancer car un redémarrage est en attente

[Astuces] DDU ne peut pas se lancer car un redémarrage est en attente

J’ai eu une blague aujourd’hui en voulant installer un pilote audio Realtek plus récent sur le PC d’un ami. Habituellement il suffit de lancer le setup du pilote : il désinstalle automatiquement la version précédente puis au redémarrage de l’ordinateur, il se relance afin de mettre à jour le logiciel vers la nouvelle version.

Il y a eu un hic, et à chaque redémarrage du PC, ce cher Windows Update remettait chaque fois la précédente version du pilote audio. J’ai donc décidé d’utiliser DDU (Display Driver Uninstaller). Depuis quelques versions il permet, en plus de désinstaller les pilotes de votre GPU, d’enlever ceux de votre carte son.

[Utilitaires] DDU supprime aussi les pilotes audio

…mais uniquement les pilotes Realtek et Creative ! Jusqu’à présent l’outil DDU (pour Display Driver Uninstaller) était limité à la suppression des pilotes graphiques – d’où son joli nom -, mais la nouvelle version 18.0 est capable de faire le ménage pour les deux constructeurs cités précédemment. Attention que pour les pilotes Creative, l’outil se […]

0 commentaire

En lançant DDU j’ai donc eu un message indiquant que “Un redémarrage est en attente, redémarrez le PC avant d’utiliser DDU” (le message en anglais est “There is a pending reboot, please reboot before using DDU“). Malheureusement aucun redémarrage manuel ne permettait de se débarrasser de cette boite de dialogue empêchant le logiciel de se lancer.

En cherchant quelques secondes sur Google, les forums de l’éditeur donnent la solution. Cela nécessite une intervention dans le registre Windows.

DDU lancer redémarrage attente

Voici les étapes à suivre:

  • Lancer la commande “regedit” en tant qu’administrateur.
  • Ouvrir la clé HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\WindowsUpdate\Auto Update – la zone de saisie permet de directement naviguer jusqu’à celle-ci.
  • Si elle contient la sous-clé RebootRequired supprimez cette dernière. En effet quand le logiciel se lance il cherche après cette clé et si elle existe, il affichera l’erreur.

Relancez DDU: le message indiquant qu’un redémarrage est en attente ne devrait plus apparaitre.

[Dossier] Mise en route du Synology DS920+

[Dossier] Mise en route du Synology DS920+

Alors que je maitrise plutôt bien l’installation d’un système d’exploitation Windows, me voilà face à un tout nouvel environnement. Sur les NAS de la marque Synology, le système utilisé est appelé Disk Station Manager. Il est basé sur Linux.

Cet article va expliquer comment effectuer une mise en route du Synology DS920+. En effet il y a quelques jours je vous expliquais avoir acheté ce modèle de la marque, récemment apparu sur leur site.

[Hardware] Découverte du NAS Synology DS920+

La marque Synology est réputée pour sa spécialisation dans les périphériques de stockage de type NAS (Network Attached Storage). Récemment le modèle visant à remplacer le DS918+ à 4 baies a été annoncé et est désormais à la vente. Il s’agit du Synology DS920+. Il est disponible à la vente depuis le début du mois […]

0 commentaire

En ce qui concerne les disques, j’ai acheté trois Western Digital Red de 4 To chacun (référence WD40EFRX). Une fois ceux-ci installés en suivant le petit manuel fourni dans l’emballage, et le câble RJ45 branché, il est temps de démarrer le NAS.

Lorsque vous entendez le “bip” et que le bouton bleu ne clignote plus, le périphérique est prêt. A l’aide d’un navigateur web il faut y accéder:

  • Soit en saisissant l’adresse http://diskstation:5001 dans la barre d’adresse.
  • Soit en allant sur find.synology.com

Vous arriverez alors sur la page de bienvenue.

mise route synology ds920+

Cliquez alors sur le bouton “Configurer” afin de passer à l’étape suivante.

mise route synology ds920+

Votre NAS va maintenant vous proposer de télécharger la dernière version du système d’exploitation DSM. Vous pouvez soit effectuer l’installation manuellement, soit faire cela de manière entièrement automatique. Pour la mise en route on choisit donc la procédure automatique en cliquant sur “Installer maintenant“.

mise route synology ds920+

Au bout de quelques minutes de téléchargement et d’installation, l’appareil redémarre. Cette procédure prend un peu plus de temps que le démarrage normal. Le navigateur rafraichit automatiquement la page lorsque que le NAS est prêt.

Finalisation de l’installation

Vous allez devoir répondre à quelques questions (activation de QuickConnect, création d’un compte administrateur,…) et donner un nom à votre NAS. Notez que vous modifiez le nom, l’adresse diskstation:5001 par défaut ne répondra plus. Il faudra donc revenir sur le navigateur en utilisant la nouvelle URL.

Après avoir franchi les différentes étapes, la page web indique que vous êtes fin prêt à passer à DSM. Ne touchez à rien et cliquez sur le bouton “Exécuter“. Vous arrivez alors sur ce qui ressemble à un bureau, avec quelques icônes ainsi que des widgets qui affichent l’état des ressources.

Acceptez la déclaration de confidentialité d’analyse de périphérique. Cochez la case puis cliquez sur le bouton “OK“.

Création d’un volume

Cliquez ensuite sur le bouton dans le coin supérieur gauche, ensuite choisissez l’élément “Gestionnaire de stockage“. Nous allons maintenant créer le volume dans l’onglet du même nom. Cliquez ensuite sur le bouton “Créer“.

Pour cette mise en route je vous conseille donc de choisir le premier choix proposé, soit le mode rapide. Comme je dispose de 3 disques le mode SHR, propose à la marque, semble convenir à mon usage.

L’étape suivante consiste à indiquer une description pour notre groupe de stockage. C’est facultatif mais autant faire les choses bien. On conserve le choix proposé par l’assistant pour le type de RAID. Ne modifiez que si vous savez ce que vous faites!

Vous devez maintenant choisir le système de fichiers. Le mieux est de laisser l’assistant s’en charger et donc de conserver Btrfs. L’article suivant du site Cachem démontre que l’écart de performances entre les deux systèmes de fichiers est minime, et donc dépendra des fonctionnalités que vous souhaitez exploiter.

NAS – Ext4 ou Btrfs : quel est le plus rapide?

Confirmez ensuite les paramètres pour créer le volume.

Le nouveau volume apparait alors dans la liste. Le système effectue alors une vérification de cohérence de la parité. Cela prend quelques heures et il est conseillé d’éviter les grosses opérations sur le NAS. Cette opération sera relancée dans d’autres cas, par exemple en cas de panne de courant ou si un disque doit être remplacé.

Voilà, la mise en route du Synology DS920+ est terminée. N’hésitez pas à explorer les différents menu du panneau de configuration ou même le gestionnaire de paquets afin de vous familiariser avec DSM.

[Hardware] Découverte du NAS Synology DS920+

[Hardware] Découverte du NAS Synology DS920+

La marque Synology est réputée pour sa spécialisation dans les périphériques de stockage de type NAS (Network Attached Storage). Récemment le modèle visant à remplacer le DS918+ à 4 baies a été annoncé et est désormais à la vente. Il s’agit du Synology DS920+.

Il est disponible à la vente depuis le début du mois de juillet.

synology ds920+

Cela faisait un moment que je voulais craquer pour cette méthode de stockage. Malheureusement le budget était un frein. Au fur et à mesure des années j’ai multiplié les disques externes. Évidemment cela n’est pas pratique pour gérer les documents, les vidéos ou les photos.

En ce qui me concerne ce sera également l’occasion de tester la synchronisation avec les différents services de cloud (Microsoft OneDrive, Amazon Drive, etc), le téléchargement automatique/planifié, mais aussi le streaming vidéo avec Plex. Les possibilités sont nombreuses.

Le Synology DS920+ est un NAS de bureau comportant 4 baies pour des disques durs. On retrouve à l’intérieur un processeur Intel Celeron J4215 quad-core cadencé à 2 Ghz (mode turbo à 2,7 Ghz) et 4 Go de RAM (extensibles).

Au niveau de la connectique on retrouve deux ports USB 3.0, deux ports Gigabit Ethernet, un port eSATA et deux ports M.2 pour des SSD NVMe. La marque ne propose pas encore de 2,5GbE ce qui pourrait en freiner quelques-uns ou les envoyer vers la concurrence.

D’ici quelques jours je pourrai vous raconter mon expérience puisque je le reçois prochainement! Vous découvrirez mes premiers pas sous DSM et peut-être quelques tutoriels pour l’installation.

Sources

[Windows 10] La mise à jour KB4565503 ne corrige pas le bug du défragmenteur

[Windows 10] La mise à jour KB4565503 ne corrige pas le bug du défragmenteur

Ce mardi 14 juillet 2020 les français fêtaient bien entendu leur pays. Mais Microsoft est fidèle à son calendrier et à son Patch Tuesday. La nouvelle mise à jour KB4565503 est de sortie et malheureusement celle-ci ne corrige pas le bug du défragmenteur.

kb4565503 bug défragmenteur

Microsoft a donc publié une mise à jour pour son système d’exploitation Windows 10, comme chaque deuxième mardi du mois. Celle-ci passe le numéro de build au 19041.388.

Cependant même si cette fameuse mise à jour KB4565503 corrige quelques soucis majeurs, elle ne permet pas de régler le bug du défragmenteur. Mais qu’en est-il réellement ?

Depuis la sortie de Windows 10 2004, un bug a donc été constaté au niveau du défragmenteur. Effectivement après une opération d’optimisation la date de dernière exécution est perdue au redémarrage du système.

C’est particulièrement gênant dans le sens où ce bug a été remonté de nombreuses fois depuis. Et pas mal de sites high-tech ont eux aussi remonté l’information à la mi-juin.

Il est donc conseillé de désactiver la défragmentation/optimisation automatique pour éviter que Windows l’exécute trop souvent.

Utilisez la recherche Windows : cliquez sur la loupe de la barre de tâches ou appuyez sur les touches Windows+Q. Saisissez ensuite le terme “Défragmenter” et cliquez sur le premier résultat qui s’affiche. Vous devriez voir apparaitre la fenêtre suivante:

kb4565503 bug défragmenteur

Elle répertorie tous vos disques durs et SSD. Dans la section “Optimisation planifiée” cliquez sur le bouton “Modifier les paramètres” puis décochez “Exécution planifiée” et confirmez.

L’outil veut en faire trop…

D’après l’article de Bleeping Computer, l’outil de Windows essaie également de lancer la commande TRIM sur les disques non-SSD, provoquant l’erreur 0x8900002A. Celle-ci est visible dans l’observateur d’événements.

Pas la première fois

Ce n’est pas la première fois que Microsoft rencontre de gros soucis lors du déploiement de ses mises à jour majeures. En 2018 par exemple, la mise à jour d’octobre avait dû être temporairement suspendue…

Espérons que Microsoft prenne rapidement en charge ce problème de défragmenteur.

[Sécurité] Le ransomware Try2Cry se propage à l’aide de clés USB

[Sécurité] Le ransomware Try2Cry se propage à l’aide de clés USB

Le ransomware Try2Cry est un logiciel malveillant récemment découvert par l’analyste Karsten Hahn de la société G DATA, qui se propage à l’aide de clés USB et de raccourcis Windows (fichiers .lnk), afin de potentiellement toucher d’autres victimes.

Try2Cry infecte les PC sous Windows 7, 8/8.1 et 10. L’information a été relayée par le site Bleeping Computer.

ransomware try2cry propage usb

Comment ça marche?

Lorsqu’il infecte une machine, Try2Cry chiffre les documents et images auxquels il ajoute l’extension .Try2Cry. Les données sont chiffrées à l’aide de l’algorithme Rijndael et une clé codée en dur.

Détail amusant : l’auteur a fait en sorte que le malware n’infecte pas les machines dont le nom est DESKTOP-PQ6NSM4 ou IK-PC2. On peut supposer que cela lui ait donné la possibilité de tester le logiciel sans verrouiller ses fichiers.

Les clés USB pour se propager

La particularité du ransomware Try2Cry est qu’il se propage à l’aide de clés USB. La technique employée est similaire à celle d’autres logiciels malveillants comme le botnet Andromeda ou le ransomware Spora.

Depuis une machine infectée, la première étape est de détecter si des périphériques amovibles sont branchés. Si un tel périphérique – une clé USB par exemple – est détecté, le ransomware va en cacher les fichiers présents puis créer des raccourcis (fichiers .lnk) vers ceux-ci.

Lorsque l’utilisateur clique sur l’un de ces raccourcis, cela a pour effet d’accéder au fichier caché lié mais aussi d’exécuter le fichier “Update.exe” qui est une copie du malware. Le petit plus? Try2Cry va rajouter des copies de lui-même avec des noms en arabe afin d’éveiller la curiosité des potentielles victimes.

Grâce à cela et aux icônes des raccourcis il est assez facile à reconnaitre lorsqu’il infecte une clé USB.

Faible sécurité

D’après le rapport d’analyse le déchiffrement des fichiers serait possible assez facilement. Try2Cry est en fait une autre variante du ransomware open-source “Stupid”.

Un outil a déjà été créé afin de déchiffrer les fichiers dont les extensions font partie de la liste ci-dessous.

.666, .adam, .alosia, .android, .ANNABELLE, .anon,
.bycicle, .corrupted, .crypted, .CYRON, .deria, .devil,
.Doxes, .encrypt, .eTeRnItY, .FailedAccess, .fucked, 
.fucking, .fun, .H34rtBl33d, .Harzhuangzi, .haters, 
.iGotYou, .jeepers, .jigsaw, .killedXXX, .lock, .malki, 
.Malki, .MIKOYAN, .Nazi, .powned, .purge, .slvpawned, 
.SnakeEye, .Tesla, .whycry, .WINDIE, .XmdXtazX, .xncrypt, 
_crypt0, _nullbyte

Sources

[Android] Retrait d’applications qui volaient les identifiants Facebook

[Android] Retrait d’applications qui volaient les identifiants Facebook

Le Play Store regorge d’applications pour nos smartphones. Parmi celles-ci on retrouve régulièrement des applications malveillantes. C’est suite à un rapport de la société de cybersécurité Evina que Google a procédé au retrait de 25 applications qui volaient les identifiants Facebook.

retrait applications identifiants Facebook

Afin de tromper l’utilisateur, les applications développées proposaient des services classiques comme le scan de codes QR ou la gestion de fichiers. D’autres se présentaient sous forme de jeux vidéo. Cependant chacune d’entre elles contenait un code malicieux permettant de détecter la dernière application ouverte.

Si celle-ci était Facebook alors le malware enclenchait l’ouverture d’une fausse page web permettant de subtiliser les identifiants de l’utilisateur. Lorsque l’utilisateur confirmait les données étaient envoyées à un serveur distant.

Voici la liste d’applications concernées :

  • Accurate Scanning of QR Code
  • Anime Live Wallpaper
  • Classic Card Game
  • Color Wallpapers
  • com.tqyapp.fiction
  • Composite Z
  • Contour Level Wallpaper
  • Daily Horoscope Wallpapers
  • File Manager
  • iHealth Step Counter
  • iPlayer & iWallpaper
  • Junk File Cleaning
  • Padenatef
  • Pedometer
  • Plus Weather
  • Powerful Flashlight
  • Screenshot Capture
  • Solitaire Game
  • Super (Bright) Flashlight, Super Wallpapers Flashlight
  • Synthetic Z
  • Video Maker
  • Wallpaper Level
  • Wuxia Reader

Cette liste a été transmise à Google fin mai. La firme a ensuite procédé au retrait des applications malveillantes début juin. Dès lors si vous retrouvez l’un des éléments de cette liste sur votre smartphone, désinstallez-le rapidement.

En outre la société de cybersécurité met en garde les utilisateurs en leur recommandant de toujours télécharger des applications de développeurs de confiance. La prudence est donc de mise.

De plus en volant vos identifiants, les hackers peuvent accéder à votre compte ou des sites utilisant l’API Facebook. De manière générale il est donc vivement recommandé de protéger vos comptes actuels en utilisant l’authentification à deux facteurs.

A lire également

[Sécurité] Le phishing

Vous avez déjà dû entendre parler de la technique de “hameçonnage”, traduction de l’expression anglaise “phishing”. Expression obtenue en mixant deux mots de la même langue, à savoir “fishing” (l’action de pêcher) et “phreaking” (obtention d’informations transitant sur des réseaux téléphoniques, satellites, ou même via les ondes radios). La technique consiste à usurper l’identité de […]

0 commentaire

Sources

[Social] Le réseau LinkedIn lance les stories

[Social] Le réseau LinkedIn lance les stories

A l’image de Facebook, Snapchat ou Instagram, le réseau social de professionnels LinkedIn lance les stories. Les utilisateurs pourront désormais publier des extraits vidéo de 20 secondes maximum qui disparaitront au bout de 24 heures.

Selon Sandrine Chauvin, directrice de la rédaction de LinkedIn Actualités, cella permettrait de partager des analyses, des expertises, etc. LinkedIn estime que ce format devrait tout à fait correspondre à son audience.

social linkedin stories

La fonctionnalité de stories existait déjà sur le réseau social LinkedIn mais pas pour la France, qui est désormais le 5ème pays à y accéder. Cependant en Europe il s’agit du premier.

Les professionnels peuvent se réjouir : ils pourront désormais partager toutes sortes d’informations, leur expérience professionnelle ou même célébrer des retrouvailles avec des collègues, grâce à de courtes vidéos de quelques secondes.

Face à la crise sanitaire récemment imposée par le Covid-19 ce système est donc le bienvenu. Reste à voir le niveau des contenus partagés !

Notez que, d’après le site Presse-Citron, le réseau social Twitter prévoit lui aussi de lancer sa propre version des stories sur ses applications mobile.

Bon à savoir!

Utilisateur de LinkedIn vous pouvez retrouver mon profil via la page Contact.

Sources

 

Copy link