Catégorie : Cloud

Informations sur les différentes solutions cloud et les logiciels de synchronisation que chacun met à disposition des utilisateurs.

Vincent Lecomte
[Cloud] Amazon va supprimer l’accès à Amazon Drive via Synology Cloud Sync et Hyper Backup

[Cloud] Amazon va supprimer l’accès à Amazon Drive via Synology Cloud Sync et Hyper Backup

La nouvelle a été annoncée à quelques clients par e-mail. A partir du 1er novembre 2020, Amazon va supprimer l’accès à Amazon Drive via les applications Synology Cloud Sync et Hyper Backup. Si vous possédez un NAS de la marque et que vous utilisez le service d’Amazon pour stocker vos fichiers, vous devrez donc passer exclusivement par les applications web, PC et mobile.

Amazon supprimer drive synology

Cette nouvelle semble relativement récente. D’ailleurs c’est un ami qui m’a communiqué l’information. Certains clients ont donc reçu un mail indiquant l’arrêt de ce service. Il contient les étapes pour expliquer comment installer l’application sur vos périphériques. De plus Amazon fournit un lien vers un article de la base de connaissances Synology qui détaille la procédure à suivre en ce qui concerne le stockage de fichiers chiffrés.

C’est pour moi une déception puisque j’ai acheté un NAS avec comme idée principale de simplifier le stockage de fichiers depuis et vers les différents services de cloud que j’utilise.

Malheureusement ni Amazon ni Synology ne communiquent sur les raisons de la suppression de cet accès. Et la décision ne vise pas que les comptes Prime qui exploitent l’espace illimité qui leur est fourni. En effet les clients qui paient davantage de stockage sont également impactés.

Quel dommage… et quelle incompréhension surtout. Je doute que cette stratégie ait un effet positif. Le risque étant que de nombreux clients envisagent de stocker leurs fichiers ailleurs.

Gratuité de C2 jusque fin mars

Même si Amazon compte supprimer l’accès à son drive sur les NAS Synology tout n’est pas perdu. La marque propose de s’inscrire à son service de backup C2 pour faciliter la transition. Grâce à cela vous bénéficierez de la gratuité jusqu’au 31 mars 2020. Ensuite l’utilisation du service sera facturée à 9,99 € / an pour 100 Go, ou 59,99 € / an pour 1 To. Ces prix sont annoncés HTVA.

De nombreux autres services sont disponibles. Pour le cloud plus traditionnel, je pense principalement à Dropbox ou même Google Drive. Pour des sauvegardes complètes, il est possible de s’orienter vers des solutions comme Microsoft Azure ou Backblaze.

[Cloud] Conserver les 15 Go gratuits sur OneDrive

[Cloud] Conserver les 15 Go gratuits sur OneDrive

Il y a quelques mois, Microsoft avait annoncé de nombreux changements concernant sa plateforme de stockage en ligne. Aujourd’hui suite aux nombreuses plaintes des utilisateurs, la firme s’excuse et revient partiellement sur la baisse de capacité des comptes existants.

En effet, ceux qui disposent de 15 ou 30 Go gratuits sur leur compte peuvent faire en sorte de les conserver en seulement 2-3 clics, et ce avant fin janvier. Il suffit de se rendre sur la page dédiée, de cliquer sur “Keep your free storage” de se connecter à son compte, puis de confirmer l’accès aux informations du profil. Une confirmation s’affiche alors à l’écran indiquant que la modification de quota n’affectera pas votre cloud OneDrive. C’est déjà ça…

Bien sûr tous les changements prévus par Microsoft sont toujours d’actualité. Pour tous ceux qui n’auront pas réalisé cette démarche, ou pour tous les nouveaux comptes créés début février 2016, l’espace de stockage sera bel et bien réduit à 5 Go. La grille tarifaire est conservée elle aussi et les offres 100 et 200 Go disparaissent de celle-ci.

Sources

Les Numériques

[Cloud] Microsoft change sa politique OneDrive

[Cloud] Microsoft change sa politique OneDrive

C’est ce qui a été décidé pour début 2016 : les nouveaux comptes OneDrive, ainsi que les existants, ne bénéficieront plus des 15 Go gratuits. Il faudra désormais se contenter de 5 Go et même le bonus de 15 Go lié à la “pellicule” ne sera plus attribué.

Cela va même plus loin : Microsoft a décidé d’arrêter le stockage illimité pour Office 365 Home, University et Personnal, et de supprimer les options de stockage de 100 et 200 Go pour passer à 50 Go à 1,99 € / mois. Pour plus d’informations vous pouvez consulter la note officielle publiée sur le blog lié à OneDrive. Inutile de dire que ça ne plait pas à grand monde…

Sources

Blog OneDrive
Clubic
OnMSFT

[Dossier] Faites le ménage et réorganisez-vous

[Dossier] Faites le ménage et réorganisez-vous

Il arrive un jour où vous vous rendez compte que votre boite mail est pleine, que vos documents sont éparpillés un peu partout, et qu’il ne vous reste plus suffisamment d’espace disque. De plus, aucune sauvegarde n’a été réalisée, ce qui signifie que vous pouvez tout perdre à tout moment. Voici un petit guide qui vous donnera quelques conseils pour nettoyer, trier, et optimiser au mieux votre espace.

Votre boite aux lettres

Le premier problème concerne les mails : ils s’accumulent et prennent inutilement de l’espace disque, que ce soit en local ou à distance. De plus, cela est un peu plus gênant si on travaille sur un serveur (de type Exchange par exemple) sur lequel l’administrateur a défini un quota. Cela devient un véritable inconvénient lorsqu’il n’y a aucune limite imposée. Pourquoi ? Parce que les gens ont un sentiment de totale liberté et cela entraine qu’ils veulent tout conserver.

En résumé, le fait de tout conserver apporte les inconvénients suivants :

  • Cela augmente la difficulté d’effectuer une recherche précise d’un objet.
  • Cela accroit la consommation de l’espace disque, à distance, mais bien souvent en local, comme il est possible de télécharger ses mails via un client comme Outlook.
  • Et enfin, il est plus difficile de sauvegarder ou de restaurer des boites mails lorsqu’elles sont conséquentes, encore plus si elles contiennent des objets corrompus.

Voici quelques conseils utiles :

  • Supprimez les mails qui commencent à dater. En effet, se servir d’un e-mail comme preuve est assez compliqué, donc cela ne vous servira à rien de conserver la plupart de vos mails reçus il y a 4 ans.
  • Si vous ne souhaitez pas supprimer ces mails, créer des règles d’archivage, surtout si vous utilisez un client mail (il s’agit d’un logiciel permettant d’envoyer et de recevoir des mails). Cette possibilité existe dans Outlook : au préalable, dans les options du compte, il faut avoir créé ce qu’on appelle des “dossiers personnels“. Ensuite, sur chaque dossier (ex : Boite de réception), on effectue un clic droit, puis on choisit l’option “Propriétés“. Il faut alors se rendre dans l’onglet “Archivage automatique” et régler les paramètres à sa guise. Pour plus d’informations sur cette fonctionnalité, consultez la KB830119 de Microsoft.
  • Supprimez les mails qui peuvent faire doublon et ne conservez que la dernière conversation. Quatre mails peuvent vite devenir un seul et vous obtenez toute la discussion en une seule fois.
  • Supprimez les pièces jointes des mails ou directement ceux qui en contiennent. Les fichiers, quelle que soit leur taille, n’ont pas leur place dans la boite aux lettres.
  • Créez des sous-dossiers dans votre boite de réception, pour réorganiser votre courrier électronique, afin d’accélérer vos futures recherches.
  • Supprimez régulièrement les éléments dans votre corbeille (alias “éléments supprimés”). En effet, dans le cas d’un serveur comme Lotus ou Exchange, le courrier que vous supprimez est conservé, en local mais aussi à distance, ce qui consomme une fois de plus, de l’espace disque des deux côtés.
  • Supprimez également certains éléments envoyés (qui font partie d’une discussion). Cela fait référence au troisième conseil ci-dessus.

Avec toutes ces astuces, vous gagnerez en espace et en temps.

Vos documents stockés localement

Le second problème concerne vos documents enregistrés sur votre machine : à force d’accumuler ceux-ci, votre organisation laisse peut-être à désirer. Vous risquez alors de vous retrouver avec des logiciels, des textes, des images, un peu à tous les endroits, jusqu’au jour où vous oublierez que ces éléments existent. C’est comme pour les mails : vous perdrez du temps et votre espace disque sera utilisé à mauvais escient.

Ainsi, appliquez les méthodes suivantes :

  • Réorganisez votre arborescence dans le dossier des documents en créant des sous-dossiers. Par exemple, créez un dossier “Entreprise” avec des sous-dossiers comme “Notes de frais”, “Formulaires”, “Procédures”, “Documentation logiciels”, etc, afin de stocker tous vos fichiers liés au travail. Créez un autre dossier “Personnel” avec des sous-dossiers “Articles”, “Lettres”, “Publipostage”, “Privé”, afin de stocker tous les documents qui sont liés à votre vie de tous les jours. A vous de choisir l’organisation qui vous plait le plus…
  • Utilisez les dossiers prédéfinis par votre système : par exemple, utilisez le dossier “Mes images” pour vos photos, “Mes vidéos” pour vos films et séries, et “Ma musique” pour vos morceaux ou vos disques extraits. Notez que le premier conseil vaut toujours pour réorganiser au mieux ces emplacements.
  • Triez vos photos par date, ou, si vous êtes fainéant, utilisez un logiciel dédié pour effectuer l’opération à votre place. Il en existe pas mal, et vous pourrez déjà en trouver certains d’entre eux dans la section “gestion de photos numériques” sur Clubic.
  • Traquez les doublons, que ce soit dans votre musique, dans vos images ou dans vos documents.
  • Recherchez les fichiers inutiles comme des installateurs de logiciels, que vous pourrez sauvegarder sur un support externe (disque dur, DVD, CD, clé USB). Attention, la clé USB étant moins fiable en durabilité, ne stockez rien d’important sur celle-ci.
  • Supprimez les documents qui vieillissent au fin fond de votre machine.

Toutes ces opérations rendront votre vie bien meilleure et vous ne compterez plus les heures qui étaient perdues auparavant. Votre disque se sentira mieux : en organisant correctement vos dossiers et en éliminant tous les fichiers en double, en sauvegardant des installateurs sur un support externe, vous gagnerez très certainement en espace.

Sauvegardez régulièrement

Plus la technologie avance et plus elle est sensible. Personne n’est à l’abri de pannes. Il est donc important de sauvegarder régulièrement sur un support externe afin d’avoir une copie supplémentaire. En cas de crash, vous n’aurez pas de goût amer dans la bouche, car il vous sera possible de restaurer vos données, et ce assez rapidement.

Si vous possédez une clé USB, vous pouvez y stocker vos documents utilisés régulièrement. Cette solution apporte de la portabilité, plus qu’avec un disque dur portable, mais elles ont une durée de vie plus faible par rapport à ce dernier. Méfiance donc !

En entreprise, il arrive que l’on vous fournisse un espace de stockage, d’une certaine taille. Si vous pouvez l’utiliser, n’hésitez pas mais allez-y avec parcimonie. Le conseil qui revient le plus souvent est : attention à ce que vous consommez, surtout que cet emplacement n’est pas vraiment le vôtre.

Autre astuce : si vous avez une connexion suffisamment performante, vous pouvez vous inscrire sur un service de stockage en ligne. Il en existe beaucoup, et si vous souhaitez un comparatif, en voici un datant de 2011 : le cloud – des solutions de stockage en ligne.

Avez-vous bien assimilé tout cela?

Dans ce cas, commencez dès maintenant à changer vos “mauvaises” habitudes, car si vous patientez trop longtemps, vous risquez de vous retrouver avec une trop grosse charge de travail et la seule solution sera alors de reporter à plus tard, ce qui n’est franchement pas recommandé.

[Cloud] Un autre service de stockage : Wuala

[Cloud] Un autre service de stockage : Wuala

Je viens de tomber par hasard sur un autre service de stockage de fichiers en ligne qui s’appelle Wuala. Il a été développé en association avec LaCie et propose des tarifs plutôt intéressants pour du stockage. Moins intéressant que Google au niveau du prix, meilleur au niveau des fonctionnalités et de la synchronisation. Il surpasse clairement DropBox et vient carrément tacler Amazon Cloud Drive. Les 2 premiers Go sont gratuits !

Wuala, le stockage en ligne sécurisé conçu en Suisse, couvre toutes les exigences liées au stockage en ligne professionnel et offre une gamme complète de fonctions : sauvegarde, synchronisation, partage, accès aux fichiers, et cela, où que vous soyez.

Wuala dispose d’un concept de sécurisation unique : contrairement à d’autres services de stockage en ligne, l’ensemble des fichiers sont cryptés directement sur l’ordinateur de l’utilisateur et le mot de passe n’est jamais transmis. Personne – pas même Wuala – ne peut accéder aux fichiers de l’utilisateur sans son autorisation.

Wuala repose sur une technologie révolutionnaire issue des recherches menées par l’ETH (Institut fédéral de Technologie) de Zurich, en Suisse. Wuala est développé et géré par LaCie AG à Zurich. En 2009, Wuala s’est associé à LaCie, fabricant français de périphériques de stockage, pour travailler sur l’avenir du cloud storage.

Wuala.com

Ci-dessus la liste des tarifs du service.

[Cloud] Solutions de stockage en ligne

[Cloud] Solutions de stockage en ligne

Aujourd’hui, j’en suis réduit à chercher une solution de stockage adéquate et à un prix raisonnable pour toutes mes photos, suite à une mésaventure : en effet, mon disque dur externe m’a lâché il y a peu et de ce fait j’ai perdu plus de 25 Go de souvenirs. Cependant j’ai pu en récupérer une partie grâce à des proches ! Du coup je me suis posé la question : ne devrais-je pas sauvegarder mes photos sur un autre support ou bien même… en ligne?

Dropbox

Par la suite on m’a parlé du service Dropbox, qui est un service où l’on peut synchroniser tous les types de fichiers. C’est clair, chez eux c’est la simplicité qui prime : aucune fioriture et un site web ultra simple d’utilisation. Soit on se connecte à son espace, soit on essaie le logiciel immédiatement. En effet, le tout repose sur un programme qui s’occupe de synchroniser les fichiers de votre ordinateur vers un serveur internet. De même qu’il permet de télécharger tous les fichiers sur vos autres machines, à la maison ou au travail. Des extensions, pour les clients mail par exemple, sont également téléchargeables.

Le principe est simple : vous pouvez effectuer l’inscription depuis le site ou même depuis le logiciel. Vous disposez alors d’un compte gratuit avec un espace de 2 Go, et pour commencer à utiliser le service, on installe Dropbox sur la machine. Il va alors créer un dossier local où déposer tout le contenu à synchroniser : photos, vidéos, musique ou documents.  Deux options d’extension existent : 50 Go pour 9,99 $ par mois (ou 99,99$ par an, soit 17 % d’économies).

En euro, il faudra compter 7,40 € par mois ou 74 € par an, soit 6,15 € par mois (ce qui fait déjà moins mais cela reste quand même élevé comparé aux deux autres services qui seront présentés par après). On peut aussi tenter d’inviter des amis sur Dropbox ce qui rapporte 250 Mo par personne inscrite et ayant installé le logiciel sur son ordinateur. Tout ça dans une limite raisonnable de 8 Go supplémentaires, soit un total de 10 Go.

Avantages

+ Logiciel sympathique et simple d’utilisation : il synchronise et rien d’autre.
+ Des offres jusqu’à 100 go de données.
+ Un espace de stockage extensible en invitant des amis.
+ Une interface Web pour gérer son compte et ses fichiers.
+ On peut payer au mois.

Inconvénients

On ne peut pas aller plus haut que 100 go dans les offres.
Le logiciel est un peu encombrant en mémoire quand il synchronise.
Il faut réussir à inviter pas mal d’amis pour avoir de l’espace en plus.
2 Go gratuits ? Alors que Microsoft SkyDrive + Live Mesh propose 25 Go gratuits pour tous les fichiers, dont 5 réservés aux photos.
Des offres un peu chères face à la concurrence.

Microsoft SkyDrive

De plus en plus intéressant l’espace de stockage proposé par Microsoft. En effet, en s’inscrivant aux services Live!, on dispose d’un compte gratuit de 25 Go sur SkyDrive. On peut y mettre de tout aussi, pour autant que cela respecte les conditions d’utilisation du service (ce qui est valable aussi bien pour Dropbox que pour des services comme Picasa ou Facebook).

Pour synchroniser les fichiers, on utilise alors Windows Live Mesh de la suite Windows Live Essentials 2011. Je n’étais pas franchement chaud à l’idée d’installer la mise à jour de Messenger qui est alors obligatoire si on souhaite utiliser Live Mesh. Et pourtant, il a bien fallu pour se donner une idée.

Le principe est de nouveau très simple : on choisit les dossiers à synchroniser et le programme s’occupe de l’envoi des données. Il indique aussi l’espace restant, par exemple pour les photos. C’est là qu’on se rend compte que Microsoft a imposé une limite sur les photos : 5 Go. On se retrouve donc face à un espace de stockage de 25 Go qui ne laisse que 20% d’espace libre pour les clichés de notre vie… De nouveau on retrouve aussi une interface web qui permet de gérer les fichiers et même de créer des dossiers.

Avantages

+ Logiciel basique : il vous demande de fournir les fichiers, puis s’occupe du reste.
+ Un espace de 25 Go de base et ce gratuitement.
+ Une interface web qui permet de gérer ses fichiers.
+ Une rumeur qui court que le stockage sera illimité dans un futur… proche.

Inconvénients

La suite Windows Live Essentials 2011 impose la mise à jour des logiciels existants…
25 Go gratuits oui mais attention : 5 Go seulement pour les photos.
Pas d’offres d’extension. Dans ce cas espérons que la rumeur dise vrai !

Amazon Cloud Drive

C’est le service “in the cloud” (“dans les nuages” dans notre jargon) de la société du même nom. Oui, ceux qui vendent des bouquins, des DVDs, des CD, mais aussi de la musique en ligne et même des jeux vidéos. C’est une entreprise – américaine, précisons-le, – qui se base uniquement sur du commerce en ligne, et rien d’autre. Ils ont même sorti le Kindle, un lecteur de livres électroniques, qui malheureusement viennent petit à petit “tuer” le livre papier. C’est un grand pas pour la technologie certes mais cela coutera cher à certains distributeurs.

Comme Google, ils se sont investis dans divers domaines, comme la musique en ligne mais aussi le stockage “in the cloud”, et ils proposent aux utilisateurs un compte gratuit avec 5 Go d’espace de stockage. Tout peut être stocké, dans la limite du raisonnable (c’est-à-dire conformément aux conditions d’utilisation), et même la musique achetée sur le site. Petite particularité : le calcul ne tient pas compte de la taille des fichiers multimédias achetés sur Amazon, donc le stockage de ceux-ci est illimité! Pratique si vous téléchargez de la musique via leur service. D’ailleurs, il y a même possibilité de l’écouter via un lecteur intégré à la page web.

Parmi les offres, on retrouve des plans jusqu’à 1 To. C’est plus que Dropbox, et ce à un prix plus avantageux. Le prix est au Go, ainsi 20 Go reviennent à 20 $ l’année, soit dans les environs de 15 € en arrondissant. Cela reviendrait à 1,25 € par mois. Si on prend cette fois l’offre de 50 Go, on aurait alors à débourser 50 $ (ou 37 €) pour l’année, soit près de 3,10 € sur un mois, ce qui est 2 X moins cher que l’offre de 50 Go de Dropbox. Quant à l’offre de 200 Go d’Amazon reviendrait donc à prendre l’offre de 100 Go auprès de Dropbox… Oui oui, une taille supérieure pour deux fois moins cher, n’est-ce pas merveilleux.

Qu’est-ce qu’il manque alors ? Un logiciel adéquat pour synchroniser le tout ; le plus connu reste Gladinet, mais il faudra sortir 49,99 $ (près de 37 €) du portefeuille pour l’obtenir, et à terme, sûrement plus pour rester à jour par rapport au service.

Avantages

+ Les 5 Go de base, bien sûr.
+ Des offres jusqu’à 1 To de données.
+ Stockage illimité pour la musique achetée sur Amazon.
+ Une interface web pour gérer le tout.
+ Prix au giga, 2X moins cher que Dropbox.

Inconvénients

Un logiciel tiers payant si l’on veut synchroniser.
Encore un petit peu loin de ce que proposent des concurrents (Google…).

Google Drive

[rumeur sur Google Drive]

Je n’avais jamais entendu parler des services de stockage de Google, sauf bien sûr de Google Docs et de Picasa Web. Et j’ai alors découvert qu’ils proposaient un espace supplémentaire partagé entre les différentes applications qu’ils fournissent aux utilisateurs. Et oh grande surprise, les prix sont hyper attractifs et bien sûr, en ce qui concerne la synchronisation de photos, on peut se servir du fameux Google Picasa 3.

De base on dispose de 1 Go de stockage. Les photos inférieures à 800×800 ne seront pas prises en compte dans le calcul de cet espace. C’est très peu je le conçois, c’est pour cela que Google affiche plusieurs offres allant des plus alléchantes aux plus folles : de 20 Go à 16 To d’espace supplémentaire. Ici, le prix n’est pas au giga, mais est bel  et bien inférieur de 4x. Alors que le compte Amazon de 200 Go revient 200 $, Google nous propose ici 20 Go à 5 $, 80 Go à 20 $ et donc 200 Go à 50 $. Si un compte de 50 Go existait, on aurait alors à débourser 12,5 $ à l’année, soit environ 9,25 €/an : on arrive alors à un peu moins de 0,80 € par mois ! C’est bien mieux.

On a alors plus d’espace pour nos documents “Google Docs” mais aussi pour nos photos, que l’on peut gérer avec Picasa, et partager sur internet avec des amis, la famille, etc. Tout ça pour un prix formidable. Que demander de mieux ? Seul petit souci : on ne peut pas directement envoyer des fichiers et les placer dans des dossiers que l’on crée. Quant aux photos, elles sont sauvegardées dans des albums.

Avantages

+ Des offres allant jusqu’à 16 To ! Il y a de quoi satisfaire un grand nombre d’utilisateurs.
+ Un logiciel pour les photos, très complet : retouche d’image, imports, etc.
+ Prix plus qu’attractifs…

Inconvénients

Il n’y a pas un logiciel global qui va tout gérer puisque…
Ce n’est pas réellement un service de stockage de fichiers.
Synchronisation de PC -> Web uniquement dans Picasa.

Minus

Un petit nouveau a fait son apparition il y a quelque temps: il s’agit de Minus. Il offre 10 Go d’espace gratuit et l’envoi de fichiers jusqu’à 2 Go ! C’est tout frais mais il est utile de s’y intéresser aussi de plus près. Comme on dit en anglais : “Stay tuned!

Conclusion

Fini la frustration de tout perdre en une seul fois : le stockage en ligne a un bel avenir, et on trouve diverses solutions ayant toutes des avantages, mais aussi des inconvénients qui peuvent parfois s’inverser selon la manière dont on va utiliser celles-ci. Une chose est claire : chacun peut trouver son bonheur parmi tous ces services. Google se distingue des autres par ses prix attractifs mais ne permet pas d’envoyer des fichiers autres que des photos (comme par exemple un *.PSD). 

Les plus pointilleux d’entre nous rechercheront encore plus d’informations quant à la sécurité de chacun d’eux, mais en toute honnêteté, je crois que lorsque l’on désire placer du contenu sur internet, qu’il soit protégé par mot de passe ou non, il faut prévoir l’éventualité des attaques, de vol, etc. C’est dans ce cas que les copies locales du contenu déposé refont surface. A mon sens il est important de se servir du stockage en ligne comme un simple backup de ce qu’on l’on possède, et non pas comme un espace dont on aurait confiance à 100 %. Enfin, le “cloud” devrait assurer 99,8 % de disponibilité de vos données ! A vous d’y réfléchir.