Catégorie : Réseaux sociaux

Actualités et informations générales concernant les divers réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Snapchat, et bien d’autres.

Vincent Lecomte
[Social] Le réseau LinkedIn lance les stories

[Social] Le réseau LinkedIn lance les stories

A l’image de Facebook, Snapchat ou Instagram, le réseau social de professionnels LinkedIn lance les stories. Les utilisateurs pourront désormais publier des extraits vidéo de 20 secondes maximum qui disparaitront au bout de 24 heures.

Selon Sandrine Chauvin, directrice de la rédaction de LinkedIn Actualités, cella permettrait de partager des analyses, des expertises, etc. LinkedIn estime que ce format devrait tout à fait correspondre à son audience.

social linkedin stories

La fonctionnalité de stories existait déjà sur le réseau social LinkedIn mais pas pour la France, qui est désormais le 5ème pays à y accéder. Cependant en Europe il s’agit du premier.

Les professionnels peuvent se réjouir : ils pourront désormais partager toutes sortes d’informations, leur expérience professionnelle ou même célébrer des retrouvailles avec des collègues, grâce à de courtes vidéos de quelques secondes.

Face à la crise sanitaire récemment imposée par le Covid-19 ce système est donc le bienvenu. Reste à voir le niveau des contenus partagés !

Notez que, d’après le site Presse-Citron, le réseau social Twitter prévoit lui aussi de lancer sa propre version des stories sur ses applications mobile.

Bon à savoir!

Utilisateur de LinkedIn vous pouvez retrouver mon profil via la page Contact.

Sources

 

[Social] Une faille dans les sondages Facebook

[Social] Une faille dans les sondages Facebook

Une faille qui a été corrigée mais qui aurait pu causer des dégâts plutôt… gênants ! En effet, c’est un développeur iranien du nom de Pouya Darabi, qui a découvert qu’il était possible de supprimer n’importe quelle photo d’un autre utilisateur depuis un sondage, fonctionnalité introduite sur la plateforme dans le courant du mois. Lors de la création d’un sondage, il modifiait la requête pour sélectionner l’image de celui-ci, en remplaçant l’identifiant de la photo par celui d’un autre cliché. En validant, l’image ciblée apparaissait bien. Il ne restait plus qu’à supprimer le sondage pour que la photo soit elle aussi retirée.

Pour mieux comprendre le processus, regardez donc cette vidéo.

En tout cas ça lui fera un peu d’argent de poche puisqu’il a empoché 10 000 $ pour sa découverte.

Sources

Korben
TheHackerNews

[Social] Fin de Facebook Messenger version web

[Social] Fin de Facebook Messenger version web

On commence à le lire un peu partout sur internet, mais c’est bel et bien confirmé. Jusqu’à présent, les possesseurs de smartphones qui ne souhaitaient pas télécharger Facebook Messenger pouvaient utiliser le site mobile Facebook pour discuter avec leurs amis.

En 2014, le réseau social avait déjà bloqué l’accès à la fonctionnalité de discussion instantanée depuis l’application principale, forçant ainsi les utilisateurs à se rendre soit sur le site mobile, d’autres se passant carrément de chatter avec leurs contacts à l’aide de leur téléphone.

Bientôt les membres de Facebook devront exclusivement passer par l’application Messenger – sur mobile, donc. On peut comprendre l’inquiétude de certains puisque celle-ci peut être source de consommation excessive de la batterie, mais surtout parce qu’elle demande énormément de permissions pour s’installer (si pas toutes !)

En vous rendant sur le site mobile, vous devriez voir apparaitre le message ci-dessus (en français, “Vos conversations vont être déplacées vers Messenger. Bientôt, vous ne pourrez consulter vos messages que depuis l’application“).

Sources

Huffington Post
Presse-Citron

[Social] Facebook améliore son bouton “J’aime”

[Social] Facebook améliore son bouton “J’aime”

Le réseau social Facebook a enfin revu sa fonctionnalité “J’aime” pour permettre aux internautes d’exprimer une autre humeur lorsqu’ils souhaitent montrer leur intérêt pour une publication. Fini d’indiquer “j’aime” sur un article d’une célébrité décédée. Fini d’indiquer “j’aime” lorsque votre amie passe du statut “en couple” à “célibataire” (même si au fond cela vous arrangeait peut-être, mais cela ne nous regarde pas).

Comment ça marche ? Pointez tout simplement sur le bouton “j’aime” pour voir apparaitre les différentes humeurs : vous pouvez indiquer que vous aimez au sens propre du terme, que vous désapprouvez totalement, que cela vous rend triste ou que cela vous choque. Alors… Selon vous, bonne ou mauvaise idée ?

[Social] Facebook active Safety Check

[Social] Facebook active Safety Check

Suite aux récents événements ayant touchés Paris, Facebook a réactivé son service Safety Check qui permet de se signaler comme étant en sécurité (ou de vérifier que vos amis sont sains et saufs). Cette fonctionnalité avait été mise en place en octobre 2014 et devait être activé lors de catastrophes naturelles. Il semblerait que le réseau social ait décidé de le mettre en place pour des situations plus graves comme celle-ci.

Les réseaux Twitter et Snapchat ont également mis ce dispositif en place.

Sources

Les Inrocks
PureBreak

[Dossier] Bien connaitre Facebook, Pt. 2

[Dossier] Bien connaitre Facebook, Pt. 2

Il y a un peu moins de deux mois, nous vous faisions découvrir le menu de base “Paramètres du compte” et nous vous expliquions aussi comment vous retirer définitivement du réseau social. Aujourd’hui, nous allons aborder un tout autre sujet qui vous permettra de contrôler votre vie privée.

La sécurité est souvent négligée par les utilisateurs des réseaux sociaux, et pas uniquement sur celui-ci. Sans compter que l’ergonomie de Facebook, par rapport à d’autres sites, n’est pas au top, donc les fonctionnalités sont éparpillées ici et là. C’est pourquoi nous allons voir en détail toutes les options importantes pour limiter la visibilité de vos données.

Il est donc temps de découvrir la partie suivante de ce gigantesque dossier, dans laquelle nous allons parler du menu “Paramètres de confidentialité” et de la sécurité de vos informations personnelles affichées sur ce qui était avant le mur et qui est maintenant appelé “journal”, ou en anglais, la “timeline”. Cliquez sur “Plus d’infos” pour lire la suite…

Configurer la confidentialité

Le point noir des réseaux sociaux est que l’on peut y afficher ce que l’on souhaite mais surtout y dévoiler beaucoup ou trop d’informations qui nous concernent. Cela est davantage dangereux lorsque ces données sont rendues publiques. Nous allons donc voir ensemble comment modifier les paramètres afin de rendre ça privé, du moins uniquement visible par vos amis ou certains d’entre eux.

Menu “Paramètres de confidentialité”

Rien n’a encore changé concernant l’accès aux menus de base. Cliquez simplement sur l’icône en forme de flèche pointant vers le bas, juste à côté du lien “Accueil” placé dans la barre principale, dans le coin supérieur droit, et enfin choisissez l’option “Paramètres de confidentialité” (en anglais, il s’agit de “privacy settings”).

Vous arrivez alors sur une nouvelle page vous indiquant tout d’abord que vous pouvez contrôler la visibilité des statuts que vous partagez. En général, lorsque vous publiez ceux-ci, cette option est définie sur “Public”. Vous pouvez bien sûr choisir “Personnalisé” pour définir qui peut voir vos mises à jour ou au contraire, à qui elles doivent être cachées, ou alors choisir “Amis”. Une dernière option est disponible : celle-ci vous permet d’être l’unique personne à pouvoir visualiser le contenu des publications.

Sur la page de configuration de la confidentialité, on retrouve aussi un sélecteur qui permet de limiter la visibilité des publications effectuées par des applications mobiles ou qui ne disposent pas du menu déroulant avec les options “Amis”, “Public”, et “Personnalisé”. Viennent ensuite d’autres paramètres à prendre en compte…

Prise de contact

En cliquant sur le lien “modifiez les paramètres” situé à droite de cette option, vous pouvez décider pour qui vous apparaitrez dans les résultats de la recherche lorsqu’ils utiliseront votre adresse e-mail ou votre téléphone en tant que critère, mais aussi choisir qui peut vous envoyer une invitation à être dans votre liste d’amis ou encore limiter l’envoi des messages à vos amis uniquement.

Explorez un peu les différents choix : dans mon cas, j’ai autorisé à ce que les amis de mes amis puissent me trouver sur Facebook en utilisant mes coordonnées e-mail/téléphone, j’autorise tout le monde à m’envoyer des invitations, et enfin j’autorise uniquement mes amis à m’envoyer des messages privés.

Journal et identification

Grâce à ces paramètres, vous pouvez choisir qui pourra envoyer des messages sur votre journal, et qui sont ceux autorisés ou non à voir les publications des autres. Passez l’option “examiner les publications dans lesquels vos amis vous identifient” à “On” (actif), afin que Facebook vous demande si vous souhaitez voir apparaitre cela sur votre mur, lorsque vos amis font référence à votre profil dans des statuts ou des photos. Ces publications peuvent aussi être masquées au public ou à certains de vos amis.

Vous pouvez également choisir d’examiner les identifications (ou “tags”) que vos amis ajoutent dans vos publications. Si vous ne les approuvez pas, celles-ci seront supprimées, mais le texte restera. Enfin, vous pouvez faire en sorte que les suggestions d’identification ne soient visibles par personne quand quelqu’un télécharge une photo dans laquelle vous semblez apparaitre.

Applications, jeux et site web

Lorsque vous cliquez sur le lien pour gérer la confidentialité pour les applications, vous arrivez sur une nouvelle page. Il vous sera possible, non seulement de les supprimer, mais aussi de déterminer les informations utilisées par celles-ci, d’interdire que votre profil soit affiché dans les résultats de recherche des moteurs comme Google ou Bing, de choisir quelles informations peuvent être affichées pour vos amis dans les jeux par exemple, et de définir le comportement à adopter pour les “publicités” sociales que Facebook génère (cela ramène à l’une des pages décrites dans la première partie de ce dossier).

Limiter la visibilité des anciennes publications

Il est hautement recommandé d’utiliser cette option, surtout si vous avez utilisé la fonction “wall-to-wall” dans le passé (en français, le “mur-à-mur”) tout en pensant que cela était privé. Il fut un temps où, d’une certaine manière, le contenu ne pouvait être visualisé que par les deux personnes concernées.

Seulement, depuis le passage au journal, certains ont cru à un bug car ils ont vu de vieux messages apparaitre, les considérant comme étant privés. L’enquête de la CNIL a confirmé qu’il ne s’agissait pas d’un problème technique.

Si vous utilisez cet outil, le contenu de votre journal que vous avez ouvert aux amis de vos amis ou au public aura le paramètre Amis. N’oubliez pas que les personnes qui sont identifiées et leurs amis peuvent également voir ces publications.

Personnes et applications bloquées

De nouveau une fonctionnalité intéressante : gérez très simplement la liste des personnes pour lesquelles vous souhaitez ne jamais apparaitre ! Vos statuts, votre profil, et même vos commentaires, ne seront pas visibles pour ces gens. Définissez également la liste de vos amis “restreints”, qui ne pourront que voir les publications rendues publiques.

En ce qui concerne les applications, vous pouvez directement bloquer celles-ci, mais vous pouvez aussi interdire certaines personnes de vous envoyer des invitations pour des jeux, mais même pour des évènements. Pratique si vous avez des compulsifs de FarmVille ou si vous ne souhaitez pas être invité à une fête ou à une anniversaire…

Visibilité des informations sur le journal

Pour déterminer qui peut voir quelles informations (nom, prénom, e-mail, téléphone, emploi, etc), il faudra vous rendre sur votre profil, puis choisir “Actualiser mes infos”.

Vos informations, vos choix

Nous ne sommes pas là pour dicter la manière dont vous devez gérer et votre vie, mais nous vous conseillons tout de même de ne pas divulguer trop d’informations vous concernant, surtout les coordonnées comme l’adresse postale, le numéro de GSM ou le téléphone, qui pourraient être utilisées contre vous ou qui pourraient servir à des personnes mal intentionnées. Par exemple, rien que le statut peut s’avérer dangereux : si vous indiquez la date à laquelle vous partez en vacances, vous risquez d’avoir des surprises en revenant.

Bref, pour modifier les données qui vous concernent, comme votre liste d’employeurs, votre date d’anniversaire ou votre formation, rendez-vous sur votre profil puis cliquez sur “Actualiser mes infos”. Une nouvelle page s’affiche avec plusieurs encadrés que l’on peut modifier indépendamment. Lorsque vous éditez ceux-ci, vous pouvez interagir avec chaque élément et définir la visibilité. Cliquez sur l’icône à côté pour choisir entre “Amis”, “Public”, “Moi uniquement” ou “Personnalisé”.

Lorsque vous avez fini, cliquez simplement sur le bouton “Modification terminée”, en haut  à droite de l’encadré concerné.

Et après?

Une troisième et dernière partie verra le jour dans quelques semaines et vous apprendra les trucs et ficelles pour gérer votre journal de A à Z: nous détaillerons l’historique, le sélecteur de mois/année, la manière de mettre une photo, un album ou un statut en surbrillance pour qu’il prenne toute la largeur de la page.

Et si vous avez du mal à sélectionner une photo pour votre profil avec la nouvelle interface, nous vous présenterons également la marche à suivre… A bientôt pour d’autres astuces et un dossier plus que complet !

[Dossier] Bien connaitre Facebook, Pt. 1

[Dossier] Bien connaitre Facebook, Pt. 1

Cela fait longtemps que j’avais décidé de vous parler de Facebook et des différentes fonctionnalités, mais surtout comment les utiliser à bon escient, et comment y accéder lorsqu’elles sont plutôt bien cachées. “Cachées” est un grand mot : disons qu’elles ne sont pas toujours bien placées et que l’utilisateur devra passer par plusieurs liens pour y accéder. Ce sera par exemple le cas s’il veut se désinscrire. Nous verrons aussi ensemble comment gérer la “sécurité” de ses données. Pourquoi entre guillemets, me demanderez-vous… Parce que quoi qu’il arrive, sachez que vos données pourraient être exploitées à tort par des personnes malveillantes : cela peut très bien être l’un de vos amis, ou bien un pirate dans le pire des cas.

Ce dossier sera divisé en plusieurs parties, celle-ci constituant la première, dans laquelle vous trouverez un bref résumé à propos du réseau social, ainsi que la présentation du menu de base et des différentes catégories des paramètres généraux de votre compte. Tout ça, c’est donc dans la suite (cliquez sur “Plus d’infos” ci-dessous) !

Un condensé d’histoire

Facebook, si vous ne le connaissez pas encore, est un réseau social ayant fait son apparition en 2004. Comme beaucoup le savent, son fondateur officiel est Mark Zuckerberg. Avant l’apparition du site, les frères Winklevoss l’avaient intégré dans un projet de réseau social, visant à regrouper tous les étudiants de l’université.

Cependant, Mark développait son projet de son côté, The Facebook, tout en prétendant que le site des deux frères ne pouvait pas fonctionner en l’état. Un procès a bien sûr été intenté, mais ensuite annulé. Un accord à l’amiable avait été trouvé entre les deux parties. Puis une nouvelle plainte fut déposée. Malheureusement, les jumeaux ont abandonné leur procédure durant le mois de juin 2011. The Facebook quant à lui, a fait son petit bout de chemin : initialement accessible aux étudiants de Harvard, il a vite été ouvert aux différentes autres écoles, puis au monde entier. Il a également vu son préfixe disparaitre.

On notera également la récente acquisition d’Instagram par Mark Zuckerberg, cet outil pleinement intégré à Facebook permet de modifier des clichés pris avec un iPhone ou un Smartphone sous Android, grâce à différents filtres (sépia et autres).

Le réseau social a aussi fait son entrée en bourse, mais cela a plutôt été chaotique au départ.Malheureusement, bien des choses sont évoquées avec discrétion, même si le film n’hésite pas une seule seconde à décrire Zuckerberg comme un être sournois, prêt à tout pour arriver à ses fins. Surtout qu’il a laissé entendre qu’il résumait plutôt bien les évènements, mais que les tenues vestimentaires avaient été plutôt mal choisies. Plutôt comique, non ?

Bref, passons aux choses sérieuses et parcourons les méandres du réseau social tel que vous le voyez aujourd’hui. Certains éléments pourraient changer au fil du temps, donc plusieurs autres dossiers verront le jour, lorsque cela s’avèrera nécessaire.

Supprimer son compte

Il est certes un peu bizarre de commencer par cela, mais c’est la question qui est revenue très souvent et qui a été posée à plusieurs chroniqueurs du web. Ils ont donc pu répondre et nous allons donc partager ensemble la solution officielle. Pour supprimer entièrement votre compte, il vous faudra suivre le lien ci-contre : supprimer votre compte Facebook. Il est malheureusement très difficile de le trouver par soi-même via l’aide.

Une fois que vous arrivez sur cette page, il y aura deux étapes :

  1. Confirmer l’envoi de la demande à Facebook.
  2. Saisir un code de sécurité, et votre mot de passe, afin de s’assurer que vous êtes bien le possesseur de ce compte.

Sachez que le compte sera supprimé endéans les 14 jours. Cependant, si vous souhaitez annuler la demande, il vous suffira de vous reconnecter à votre compte. C’est ce qu’indique la confirmation apparaissant après la seconde étape.

Le menu de base

Depuis déjà un bon bout de temps, une barre horizontale est présente sur vos pages et ne se déplace jamais avec le contenu du site. On y retrouve entre autre le logo de Facebook, vous permettant de retourner sur votre fil d’actualités, une barre de recherche, – pour trouver une page, un groupe, ou une personne, – un lien permettant de “retrouver vos amis”, un lien ramenant à votre journal, et un lien “Accueil” accompagné d’une flèche. Cette flèche, si vous cliquez dessus, permet de dérouler un menu dans lequel vous pouvez accéder aux paramètres généraux ainsi qu’à la sécurité de votre compte.

Paramètres du compte

Général

C’est la première catégorie, dans laquelle vous tomberez par défaut. Voici ce que vous pouvez éditer comme informations :

  • Nom : en cliquant sur le bandeau, Facebook vous proposera d’indiquer votre nom et prénom, et éventuellement un second prénom ainsi qu’un “surnom” à afficher sur le profil. Bien qu’ils recommandent de saisir votre véritable identité, rien ne vous y oblige! Notez que vous devrez saisir votre mot de passe pour confirmer le changement.
  • Nom d’utilisateur : pour faciliter le partage de votre profil, Facebook vous permet de choisir une sorte d’identifiant unique qui permettra aux utilisateurs d’accéder à votre journal par une adresse du style “facebook.com/nom.utilisateur” et de générer une adresse e-mail “@facebook.com”. Attention : une fois que vous validez, il ne sera plus possible de le modifier par la suite. Une nouvelle fois, le mot de passe devra être saisi pour confirmer la modification.
  • Adresse électronique : il s’agit de l’adresse que Facebook pourra exploiter pour vous envoyer des notifications (qui devront être désactivées – nous verrons cela plus loin). D’autres adresses peuvent être rajoutées afin d’en définir une nouvelle qui sera la principale. Décidez aussi si vos amis peuvent inclure votre e-mail lorsqu’ils téléchargeront une copie de leurs données (voir plus loin dans ce dossier). Une nouvelle fois, le mot de passe devra être saisi pour confirmer la modification.
  • Mot de passe : n’oubliez pas de changer régulièrement votre mot de passe. Faites-en sorte qu’il soit complexe, en utilisant des caractères spéciaux, des majuscules en plus des minuscules habituelles, et bien sûr des chiffres (pas votre date de naissance seule, c’est bien trop facile).
  • Réseaux : les réseaux n’ont pas une grande utilité si ce n’est aider les gens à vous trouver, si par exemple vous rejoignez un réseau dans votre université. Autant vous conseiller de ne pas en rejoindre, si vous tenez à en dire le moins possible sur votre vie privée.
  • Langue : si vous êtes lassés de lire le français, vous pouvez éventuellement changer la langue de l’interface. Il y a plus de 25 langues disponibles, et même un anglais particulier : l’anglais façon “pirates”. C’est assez drôle mais ça peut vite devenir barbant. Bref, vous choisissez la langue qui vous convient le mieux.

Une dernière option est disponible et vous permet de télécharger une copie de vos données sur votre ordinateur. Facebook génèrera une archive pour vous ayant pour contenu vos photos et vidéos publiées, vos publications comme les messages et les conversations instantanées, et le nom de vos amis (ainsi que leur e-mail, pour autant qu’ils aient coché l’option “autoriser mes amis à inclure mon adresse dans Télécharger vos données”.

Sécurité

Cette catégorie contient les options de base pour gérer la sécurité de votre compte, et plus particulièrement la sécurité concernant votre navigation et la façon dont vous vous connectez. Vous pourrez par exemple demander à approuver chacune de vos connexions depuis des appareils “non reconnus”.

  • Navigation sécurisée : à l’heure actuelle, laisser désactivée cette option serait presque criminel. En effet, l’activation de cette fonctionnalité permet d’utiliser ce qu’on appelle le protocole HTTPS, utilisant la technologie SSL. L’échange des données entre l’ordinateur du client (le vôtre en l’occurrence) et le serveur sont alors entièrement cryptées (pas d’échange de données brutes). N’attendez plus une seule seconde et activez cette option !
  • Notification lors des connexions : lorsqu’un compte est utilisé depuis un appareil non reconnu (mobile ou ordinateur), Facebook peut vous avertir soit via votre adresse électronique, soit via des messages texte. Les numéros Belge sont visiblement pris en charge. Les numéros Google Voice ne le sont pas.
  • Approbations de connexion : cette option n’est utilisable que si vous ne nettoyez pas régulièrement les données de votre navigateur (historique, cache, etc). Cela vous permet de saisir un code de sécurité quand vous vous connectez depuis un appareil inconnu de Facebook.
  • Mots de passe d’applications : comme indiqué dans la bulle d’aide, si vous avez activé l’approbation de connexion et que vous utilisez votre compte Facebook pour utiliser Skype ou vous connecter sur votre Xbox, il se pourrait qu’il y ait un souci. Vous pouvez donc saisir des mots de passe liés à ces applications et non plus directement à votre compte. Un bon conseil : évitez de vous inscrire sur trop de sites avec votre compte, en cas de piratage vous risqueriez de perdre énormément.

  • Appareils reconnus : gérez vos appareils reconnus via ce bandeau.
  • Sessions actives : vous permet de voir toutes les connexions qui sont actives et de terminer celles-ci. Ne vous alarmez pas trop à la vue du lieu indiqué : il est parfois “imprécis”, car il dépend des serveurs par lesquels votre connexion est passée.

Notifications

Il est important de bien gérer vos notifications lorsque vous ajoutez une nouvelle application ou lorsque vous constatez des changements dans l’interface. Vous devez donc régulièrement consulter cette catégorie, sinon vous risquez de recevoir un peu ou trop de mails.Deux choix s’offrent à vous : soit vous autorisez Facebook à vous envoyer un mail récapitulatif à la place de messages individuels. Vous ne devez donc plus gérer chaque sous-catégorie une à une, mais vous recevrez des mises à jour fréquentes.

Soit vous ne cochez pas cette case et vous gérez les notifications une à une en cliquant sur “modifier” à droite de la catégorie puis en décochant les cases souhaitées. Cliquez ensuite sur “Enregistrer les modifications”. Pratique pour vraiment interagir par rapport au contenu envoyé par Facebook. Etant allergique à ce genre de mails, j’ai bien sûr tout désactivé.

Abonnés

Cette fonctionnalité permet à des membres de s’inscrire à votre flux d’activités rendues publiques (c’est-à-dire que vous avez explicitement défini le paramètre à “Public” lorsque vous avez publié). Pour ma part, j’ai laissé désactivé, même si aucune de mes publications n’est publique.

Applications

Gérez les liens qui ont été établis entre les applications tierces (par exemple, des sites comme Clubic, Allociné) et Facebook. En effet, vous pouvez y retrouver notamment les sites auxquels vous vous êtes inscrits par le biais du réseau social, ainsi que d’autres applications intégrées à votre compte lors de votre navigation (des jeux par exemple). A partir de cette catégorie, vous pouvez supprimer les applications. Vérifiez régulièrement cette liste et n’hésitez pas à faire le ménage.

Mobile

L’activation permet à Facebook Mobile d’envoyer des messages texte sur votre téléphone. Vous recevrez des notifications concernant vos invitations d’amis, vos messages, les publications sur votre mur et les mises à jour du statut de vos amis.

Vous pouvez également mettre à jour votre statut, rechercher des numéros de téléphone ou télécharger des photos et des vidéos depuis votre téléphone.” Cette fonctionnalité ne sera pas détaillée ici.

Paiements

Facebook a récemment introduit la monnaie virtuelle et des crédits peuvent être achetés via les modes de paiement usuels. Cette fonctionnalité ne sera pas décrite ici, car à mon sens totalement inutile, malgré que cela permette d’acheter des bonus dans des jeux par exemple. Un bon conseil : évitez d’enregistrer vos modes de paiement sur trop de sites, et encore moins sur celui-ci.

Publicités Facebook

Pour avoir le maximum de contrôle sur vos données personnelles, interdisez un maximum que vos informations soient reprises dans des campagnes publicitaires. Cliquez donc sur les deux liens présentés dans cette catégorie, à savoir :

  • Modifier les paramètres des publicités tierces. Cela permet de ne pas autoriser Facebook à partager vos informations lorsque des sociétés tierces voudront vous intégrer à leurs publicités.

  • Publicités et les amis : il s’agit de publicités apparaissant en fonction de ce que vous aimez ou aiment vos amis. En cliquant sur ce lien, vous aurez la possibilité de désactiver l’enregistrement de vos activités sociales et ce pour tout le monde.

Et après?

Il vous faudra attendre la partie suivante pour continuer à configurer votre compte. En attendant, n’hésitez pas à appliquer certains des conseils mentionnés tout au long de l’article. N’attendez pas non plus pour faire le ménage dans vos applications et désactiver les notifications inintéressantes. Si vous êtes parano, utilisez les options de sécurité mises à votre disposition : approbation de connexion, envoi de notification par e-mail, etc.

La suite pour bientôt !