Étiquette : Utilitaires

Vincent Lecomte
[Utilitaires] Plugin Compare pour Notepad++

[Utilitaires] Plugin Compare pour Notepad++

Si vous cherchez un plugin de comparaison pour la version 64 bits de Notepad++, vous pouvez télécharger celui proposé par le développeur Pavel Nedev. Il vous permettra de mettre en évidence les différences dans deux fichiers texte, et si ceux-ci correspondent vous serez directement notifié par l’outil.

Téléchargez donc la version 64 bits. Pour l’installer:

  • Depuis Notepad++ cliquez sur le menu Compléments puis sur Open plugins folder…
  • Par défaut cela ouvre C:\Program Files\Notepad++\plugins
  • Créez un sous-dossier “ComparePlugin“.
  • Décompressez le contenu de l’archive dans ce nouveau dossier.

Vous devriez donc obtenir quelque chose de similaire à la capture d’écran ci-dessous.

Fermez Notepad++ puis relancez-le. Vous devriez donc avoir le menu

[Info] Nouveautés du blog

[Info] Nouveautés du blog

J’avoue être assez inactif en ce moment. J’en ai donc profité pour enfin mettre à jour la section “Utilitaires” en corrigeant les numéros de version là où il y en avait, mais aussi en rajoutant de nouveaux logiciels. La section “Contact” est aussi mise à jour avec la nouvelle configuration de mon desktop. Il y a eu du neuf : un petit i9-9900K a donc fièrement pris place dans mon boitier, sur une toute nouvelle carte mère de chez Gigabyte. On repart sur de bonnes bases !

[Utilitaires] KeePass et saisie auto dans Firefox

[Utilitaires] KeePass et saisie auto dans Firefox

Ayant décidé de repasser à l’antivirus de Windows plutôt que d’utiliser Bitdefender qui déçoit malheureusement par sa cuvée 2019, il a fallu chercher un moyen de remplacer la fonctionnalité du Wallet. Pour ceux qui ne connaissent pas, la suite Bitdefender intègre un gestionnaire de mots de passe qui permet donc de sauvegarder les identifiants dans une base de données locale et/ou stockée sur le cloud et synchronisée avec les appareils protégés. La particularité supplémentaire de ce gestionnaire de mots de passe, c’est qu’il est possible de l’intégrer aux différents navigateurs pour profiter de la saisie automatique dans les formulaires utilisateur/mot de passe.

Malheureusement il existe énormément de concurrents qui proposent de… payer à l’année ou au mois pour disposer d’un gestionnaire et de la synchronisation. Leurs versions gratuites permettent généralement de stocker une dizaine voire une cinquantaine de mots de passe. En 2019 il est difficile de s’en tenir à ce genre de nombre. Sachez qu’il existe une alternative qui ne coute pas un sou !

Il s’agit de KeePass, un logiciel open-source ultra-léger qui fonctionne lui aussi avec une base de données qui est protégée par un mot de passe et cryptée avec des algorithmes robustes. Il se contente de l’essentiel et propose diverses fonctionnalités comme la création de groupes, le copier-coller d’un mot de passe avec expiration du contenu du presse-papiers, etc. Et ce qui fait aussi sa force, c’est la multitude de plugins qui peuvent être rajoutés.Vous trouverez le logiciel sur la page suivante : Keepass.info. Téléchargez l’exécutable de la version 2 et installez l’utilitaire sur votre machine, dans le répertoire de votre choix. Lancez le logiciel et créez une nouvelle base de données avec les options par défaut.

Il existe donc une extension très intéressante qui peut être installée dans Firefox : il s’agit de Kee. Vous devez tout d’abord télécharger l’extension et l’installer. Une fois que cela est fait, il faut télécharger le plugin KeePass RPC depuis le Github officiel. Téléchargez le fichier “plgx” et placez-le dans le sous-répertoire “plugins” de l’installation de KeePass. Fermez et rouvrez KeePass.

A cet instant le navigateur va souhaiter communiquer avec KeePass via le plugin fraichement installé. Le logiciel va vous demander un code que vous devrez copier dans le champ de saisie normalement automatiquement affiché à l’écran. Un peu à l’image d’un code PIN Bluetooth qu’il faut entrer des deux côtés pour valider l’échange de données. Ce fameux code pourra expirer après un temps que vous personnaliserez.

C’est prêt ! Lorsque vous introduirez des identifiants dans les champs utilisateur/mot de passe d’un site web, il vous sera proposé de les enregistrer dans la base de données de KeePass. Lors d’une prochaine visite du site, les champs seront automatiquement complétés, à l’image de ce qui se fait avec Bitdefender Wallet ou d’autres solutions également payantes. Vous pouvez également fouiller dans les options de l’extension (donc au niveau du navigateur) pour par exemple soumettre automatiquement un formulaire une fois rempli… Bref, j’aime !

Ci-dessous les liens utiles :

[Utilitaires] DDU supprime aussi les pilotes audio

[Utilitaires] DDU supprime aussi les pilotes audio

…mais uniquement les pilotes Realtek et Creative ! Jusqu’à présent l’outil DDU (pour Display Driver Uninstaller) était limité à la suppression des pilotes graphiques – d’où son joli nom -, mais la nouvelle version 18.0 est capable de faire le ménage pour les deux constructeurs cités précédemment.

Attention que pour les pilotes Creative, l’outil se contente de procéder à la désinstallation classique sans vérifier si les clés de registre et les fichiers sont bien tous supprimés. A noter aussi que deux nouvelles lignes de commande sont disponibles pour réaliser ces deux nouvelles opérations.

Voir la nouvelle sur le site officiel.

Sources

TousLesDrivers

[Utilitaires] Scoop

[Utilitaires] Scoop

Scoop est un utilitaire qui s’exécute en ligne de commande via Windows Powershell et fait penser à apt-get dans son fonctionnement. Il permet en fait d’installer pour l’utilisateur en cours des applications – principalement pour le développement – sans demander d’élévation des privilèges, et sans se soucier de l’architecture de la machine, tout ça sans passer par un navigateur web. L’utilitaire télécharge lui-même le nécessaire et stocke ensuite les fichiers dans le dossier de l’utilisateur. On trouve principalement des outils de développement.

Pour fonctionner, il faut s’assurer d’avoir installé Powershell 3.0, en téléchargeant les mises à jour nécessaires ici pour votre système d’exploitation. Une fois que cela est fait, il faut alors ouvrir Powershell et exécuter la commande suivante :

iex (new-object net.webclient).downloadstring('https://get.scoop.sh')

Si l’installation ne fonctionne pas et qu’un message d’erreur s’affiche indiquant que l’exécution de scripts est désactivée, saisissez d’abord la commande suivante :

Set-ExecutionPolicy RemoteSigned -scope CurrentUser

Une fois l’outil installé, vous pouvez par exemple saisir la commande “scoop help” pour obtenir plus d’informations quant aux différents arguments utilisables.

Par exemple :

  • scoop install NOM_APP : permet l’installation d’une application
  • scoop uninstall NOM_APP : désinstalle une application déjà installée.

Par défaut, Scoop utilise la liste d’applications disponible en suivant ce lien et extrait celles-ci dans le dossier C:\Users\NOM_USER\scoop\apps.

Il est évidemment possible d’utiliser d’autres sources, appelées “buckets“. Par exemple, le bucket extras propose davantage d’utilitaires Windows tels que Autoruns, CPU-Z, Notepad++, Handbrake, etc.

Pour qu’il soit pris en compte lors de la recherche et l’installation d’une application, il faut exécuter la commande suivante :

scoop bucket add extras

Pour en savoir plus, on retrouve sur Github la documentation officielle.

Site officiel

Scoop.sh

[Utilitaires] Greenshot

[Utilitaires] Greenshot

Greenshot est un logiciel de petite taille qui vous permet de réaliser des captures d’écran de manière simple. Il offre différents outils pour les modifier, les annoter, et les exporter. Grâce à différents plugins, il est directement possible d’envoyer un e-mail avec l’image jointe, ou même d’uploader la capture vers différents services tels que Dropbox, Imgur, mais aussi JIRA ou Confluence (Atlassian).

Le logiciel peut être démarré sur demande, ou à l’ouverture de la session. Lorsqu’on appuie sur l’une des combinaisons de touches définies dans les préférences, on peut alors capturer l’entièreté de l’écran, une zone particulière, voire la fenêtre active. Après la capture, un menu contextuel s’affiche et vous demande que faire de l’image: exporter vers Word, vers le presse-papiers, vers un emplacement particulier, envoyer par courriel, ou uploader vers un service particulier (en fonction des plugins installés).

Parmi les propositions, il y a également l’éditeur d’image intégré. Vous pourrez alors rajouter des encadrés, des flèches et d’autres formes à votre image. Idéal pour alimenter une documentation en cours de rédaction. Si le curseur de la souris a été capturé, il peut également être déplacé. L’image peut ensuite être exportée via le menu Fichier. On y retrouve les mêmes propositions que dans le menu contextuel.

Difficile de revenir à l’outil de capture d’écran natif à Windows quand on a goûté à Greenshot. Disponible gratuitement en Open Source, on le retrouve également sur Mac au prix de 1,99$. Pour l’obtenir, suivez simplement le lien ci-dessous.

Téléchargement

getgreenshot.org

[Utilitaires] Mouse without Borders

[Utilitaires] Mouse without Borders

Microsoft Garage, c’est un peu le petit laboratoire – pas très secret – dans lequel les employés de la firme peuvent proposer différents projets qui n’ont pas forcément de lien avec leur poste au sein de l’entreprise. On y retrouve donc des petits programmes sympathiques, et c’est notamment le cas de Mouse without Borders.

Ce petit logiciel bien pratique permet, avec une seule souris, passer d’un écran à un autre sur des PC différents. Les opérations plutôt basiques comme le drag & drop de fichiers ou le copier/coller de texte d’un ordinateur à un autre sont évidemment prises en charge.Pour lier les ordinateurs, il faut donc installer le logiciel sur chaque machine.

Il génère alors une clé, qui devra être ré-utilisée sur chaque PC que l’on veut contrôler. L’utilisateur peut gérer l’ordre des écrans dans l’interface afin de respecter l’ordre des écrans sur son bureau. Une fois que tout cela est configuré, c’est comme si l’on avait du multi-écrans… mais avec des ordinateurs pourtant différents.

Petite mise en situation :

  • Un développeur dispose de son PC (machine 1) avec deux écrans pour son travail journalier. Les écrans A et B sont disposés l’un à côté de l’autre, de gauche à droite, A étant le principal.
  • On lui a rajouté un PC de monitoring (machine 2), avec son écran C. Tout à fait indépendant donc. Aucune souris raccordée à celui-ci, bien sûr.
  • Le logiciel est alors installé sur la machine 1 ainsi que sur la 2. La clé (ABCDEF123 par exemple) doit être indiquée sur chacune des machines.
  • Dans l’onglet “Machine setup” du petit utilitaire, il faut organiser les éléments pour respecter l’ordre physique (d’affichage).
  • Il est alors possible de déplacer le curseur de l’écran A à B, puis C, en utilisant la souris de la machine 1.
  • La machine 1 peut être verrouillée, le curseur de la souris peut toujours être déplacé sur la machine 2.

Pour télécharger le logiciel, suivez ce lien.

[Divers] Gérez votre planning de séries

[Divers] Gérez votre planning de séries

Grâce à TVShow Time il est plus facile de gérer son planning de séries et de savoir combien de temps on a passé à en regarder durant notre existence.

L’application existe notamment sur Android, on peut la récupérer ici, sur le Google Play Store. Elle existe aussi sur iOS, mais malheureusement les utilisateurs de Windows Phone sont de nouveau mis de côté. Pour créer un compte, il faut utiliser l’application et choisir de se connecter à l’aide des modules Facebook, Twitter, ou de saisir directement son adresse e-mail et un mot de passe si on ne souhaite pas utiliser les connecteurs des réseaux sociaux.

Ensuite, on peut commencer à ajouter les séries à sa liste, indiquer quels sont les épisodes vus ou à voir, et obtenir diverses statistiques, comme le temps total passé devant son écran. Vous pouvez également utiliser l’interface web plutôt sympa mais l’utilisation du tactile est plutôt recommandée.

[Utilitaires] TronScript

[Utilitaires] TronScript

On peut trouver des choses vraiment surprenantes sur internet, et pour preuve, cet utilitaire appelé TronScript, créé par l’utilisateur vocatus est en fait un batch qui s’occupe de lancer de multiples logiciels et commandes pour réparer et nettoyer votre ordinateur : il nettoie les dossiers temporaires courants, exécute de nombreux scans antivirus, recherche des traces de rootkits, lance une défragmentation de vos lecteurs, restaure les droits d’accès et les permissions des fichiers / dossiers, et supprime même de nombreux logiciels indésirables préinstallés sur votre machine (selon une liste pouvant être éditée). Et ce n’est qu’une toute petite liste de ce qu’il est capable de faire !

Un wiki a été mis en place afin de comprendre le fonctionnement du script. 8 étapes sont réalisées, la 9ème est en fait une suggestion d’outils à lancer manuellement pour compléter (tels que ComboFix). Il faudra compter environ 4 à 7 heures pour réaliser toutes les étapes, du moins sur les machines les plus rapides.

Vous retrouverez les liens des différents miroirs qui hébergent l’exécutable sur cette page : Downloads. Attention, cet utilitaire pèse tout de même près de 650 Mo. Cela s’explique par le fait qu’il contient pas mal de programmes tiers.

A noter que le code source est dispo sur Github

Sources

Reddit

[Utilitaires] WSUS Offline Update

[Utilitaires] WSUS Offline Update

C’est la hantise de tout informaticien : devoir se taper toutes les mises à jour du système après formatage et une réinstallation propre. Cette tâche peut s’avérer pénible surtout si la machine n’est pas très rapide de base ou que la connexion à internet est à la ramasse. L’utilitaire WSUS Offline Update permet de préparer des médias (USB, ISO) contenant les packages nécessaires pour les différents systèmes d’exploitation à partir de Windows 7 jusque Windows 10 (et les équivalents “serveur“).

Le logiciel, qu’on peut télécharger sur le site WSUSOffline.net, est divisé en deux exécutables : le premier permet de générer un “dépôt” local de mises à jour, en téléchargeant tous les packages, et en créant éventuellement un média d’installation. Le second exécutable quant à lui, permet de réaliser l’installation de manière tout à fait automatique. C’est ce qui est brièvement décrit sur la page de documentation.

Ce petit utilitaire offre également la possibilité de récupérer les mises à jour pour les produits Office 2010 à 2016, et ce dans 30 langues différentes, ainsi que les définitions Windows Defender ou même les librairies .NET et Visual C++ nécessaires à l’exécution de certains programmes/jeux.