Étiquette : Google

Vincent Lecomte
[Android] Retrait d’applications qui volaient les identifiants Facebook

[Android] Retrait d’applications qui volaient les identifiants Facebook

Le Play Store regorge d’applications pour nos smartphones. Parmi celles-ci on retrouve régulièrement des applications malveillantes. C’est suite à un rapport de la société de cybersécurité Evina que Google a procédé au retrait de 25 applications qui volaient les identifiants Facebook.

retrait applications identifiants Facebook

Afin de tromper l’utilisateur, les applications développées proposaient des services classiques comme le scan de codes QR ou la gestion de fichiers. D’autres se présentaient sous forme de jeux vidéo. Cependant chacune d’entre elles contenait un code malicieux permettant de détecter la dernière application ouverte.

Si celle-ci était Facebook alors le malware enclenchait l’ouverture d’une fausse page web permettant de subtiliser les identifiants de l’utilisateur. Lorsque l’utilisateur confirmait les données étaient envoyées à un serveur distant.

Voici la liste d’applications concernées :

  • Accurate Scanning of QR Code
  • Anime Live Wallpaper
  • Classic Card Game
  • Color Wallpapers
  • com.tqyapp.fiction
  • Composite Z
  • Contour Level Wallpaper
  • Daily Horoscope Wallpapers
  • File Manager
  • iHealth Step Counter
  • iPlayer & iWallpaper
  • Junk File Cleaning
  • Padenatef
  • Pedometer
  • Plus Weather
  • Powerful Flashlight
  • Screenshot Capture
  • Solitaire Game
  • Super (Bright) Flashlight, Super Wallpapers Flashlight
  • Synthetic Z
  • Video Maker
  • Wallpaper Level
  • Wuxia Reader

Cette liste a été transmise à Google fin mai. La firme a ensuite procédé au retrait des applications malveillantes début juin. Dès lors si vous retrouvez l’un des éléments de cette liste sur votre smartphone, désinstallez-le rapidement.

En outre la société de cybersécurité met en garde les utilisateurs en leur recommandant de toujours télécharger des applications de développeurs de confiance. La prudence est donc de mise.

De plus en volant vos identifiants, les hackers peuvent accéder à votre compte ou des sites utilisant l’API Facebook. De manière générale il est donc vivement recommandé de protéger vos comptes actuels en utilisant l’authentification à deux facteurs.

A lire également

[Sécurité] Le phishing

Vous avez déjà dû entendre parler de la technique de “hameçonnage”, traduction de l’expression anglaise “phishing”. Expression obtenue en mixant deux mots de la même langue, à savoir “fishing” (l’action de pêcher) et “phreaking” (obtention d’informations transitant sur des réseaux téléphoniques, satellites, ou même via les ondes radios). La technique consiste à usurper l’identité de […]

0 commentaire

Sources

[Web] La recherche Google pour les nuls

[Web] La recherche Google pour les nuls

Vous utilisez le moteur de recherche Google tous les jours mais vous n’en connaissez peut-être pas tous les secrets. En effet, il existe plusieurs opérateurs, signes de ponctuation et symboles pour affiner les résultats obtenus.

  • abc OR def = Effectue une recherche de type “ou” (ici, “abc” ou “def”).
  • site:amazon.fr  = Recherche sur un site spécifique (ici : amazon.fr).
  • related:lemonde.fr = Affiche les pages liées à un site.
  • cache:amazon.fr = Permet de consulter une page telle qu’elle s’affichait lors de la dernière indexation par le moteur de recherche. NB : dans Firefox il suffit de saisir directement dans la barre d’adresses.

Il existe aussi des signes et symboles. Par exemple : #sujet, recherche toutes les pages répondant au hashtag spécifié. Le signe “-” permet d’exclure un terme (ou un site) des résultats. Les guillemets autour d’un mot ou d’une expression font en sorte que les résultats n’incluent que les pages où ces mots s’affichent dans le même ordre (ex : “imagine the people” pour rechercher la phrase complète).

Pour en savoir plus, consultez l’ aide en ligne. Vous pouvez aussi utiliser la recherche avancée qui propose de filtrer par langue, dernière mise à jour, d’activer/désactiver SafeSearch, de choisir des formats de fichier (ex : PDF).

[Cloud] Gagnez 2 Go sur votre Drive

[Cloud] Gagnez 2 Go sur votre Drive

A l’occasion du Safer Internet Day, Google offre un supplément de 2 Go de stockage – à vie – à quiconque effectuera une vérification de ses informations de sécurité (par ici). Une fois toutes vos données vérifiées, cliquez simplement sur “accéder aux paramètres de mon compte”. Normalement les 2 Go d’espace seront ajoutés instantanément (un message sera affiché à l’écran pour le confirmer).

Sources

Clubic
Phonandroid

[Divers] Star Wars s’invite sur les sites Google

[Divers] Star Wars s’invite sur les sites Google

La saga Star Wars ne cesse de faire parler d’elle. En voici encore la preuve. Rendez-vous sur la page google.com/starwars afin de rejoindre le côté de votre choix ! Choisissez entre le côté obscur, et le côté lumineux. Mais concrètement à quoi cela sert-il ?

Cela va activer des effets à la Star Wars que vous retrouverez sur de nombreuses pages. Par exemple, sur Youtube, lors du chargement d’une page, vous verrez apparaitre en haut de la page une barre avec un halo. La couleur varie bien sûr en fonction du côté choisi.

Si vous modifiez le volume d’une vidéo, là aussi vous pourrez non seulement voir l’effet “sabre laser” mais entendre le son de ce dernier !

Autre petit exemple mais sur Gmail cette fois. Pendant le chargement de votre boite de réception, Google affiche en général une barre de progression classique. Ici vous verrez apparaitre un sabre laser qui se remplit avec la couleur de votre côté. Rouge pour le côté obscur, bleu pour le côté lumineux. Sans parler du fond d’écran toujours en lien avec la saga.

Google va plus loin en proposant une extension pour Chrome pour vivre une nouvelle expérience lors de l’ouverture de nouveaux onglets. Vous l’aurez compris, dans la vie de tous les jours, cela n’est pas très utile, mais cela devrait plaire aux fans du film. Allez, vivement le 7 !

[Divers] Une histoire de logos

[Divers] Une histoire de logos

En juin la marque Lenovo a décidé d’adopter un tout nouveau logo. Google a fait de même il y a environ un mois. En y regardant de plus près on pourrait dire que la police de caractères utilisée est la même. En effet, si on observe bien la lettre “e” on pourra constater que la forme, les angles, sont identiques. Il s’agit très certainement d’une pure coïncidence.

Ci-dessous le logo de Lenovo :

Et celui de Google :

Sources

The Verge

[Développement] Google fait le ménage

[Développement] Google fait le ménage

Si vous utilisez des APIs et des bibliothèques Google pour vos développements, vous apprendrez par l’intermédiaire du site Touraine Verte que certaines d’entre elles ont récemment été déclarées obsolètes et que celles-ci finiront par être inutilisables au delà d’une certaine date.

Par exemple on apprend que l’API Google Earth a été déclarée obsolète le 12 décembre 2014. L’API continuera de fonctionner sur les navigateurs compatibles jusqu’au 12 décembre de cette année. L’API Google Maps Engine elle aussi sera désactivée, mais après le début de la nouvelle année, soit à partir du 29 janvier 2016.

En revanche on notera l’arrivée de l’API Google Maps Roads (plus d’informations sur la page Google Developers) ainsi que d’une extension pour Chrome permettant d’indiquer si votre site implémente correctement les différentes interfaces de programmation telles que Google Maps Javascript, Static Maps, et Street View Image.

Les bibliothèques Panoramio et Météo ne sont plus disponibles depuis début juin.

[Android] Installer Android 4.4 KitKat sur votre PC

[Android] Installer Android 4.4 KitKat sur votre PC

Si vous souhaitez essayer Android alors que vous ne possédez aucun smartphone, vous pouvez le tester sur votre PC équipé d’un processeur x86 (à savoir les classiques CPU Intel et AMD) voire sur une machine virtuelle telle que VirtualBox. Il s’agit d’un portage d’Android 4.4.2 (KitKat-MR1 release) réalisé par les développeurs du projet “Android-x86”. La version est basée sur le noyau Kernel 3.10.52 stable de Linux.

Elle apporte entre autres le support des modems 3G Huawei ainsi que l’accélération matérielle OpenGL ES pour les chipsets AMD Radeon et Intel. Elle intègre également la librairie “ffmpeg” pour permettre aux utilisateurs de lire davantage de fichiers multimédia (lecture de vidéos HD et Full HD dans les applications notamment).

Téléchargez le fichier image au format ISO et gravez-le sur un CD : oui, un CD ! L’image ne pèse que 343 Mo ! Petit plus : il est possible de tester Android en le lançant directement depuis le disque (Live CD). Cela permettra de savoir si votre matériel est correctement reconnu, et si toutes les fonctionnalités sont exploitables ou non…

[Android] SwiftKey disponible gratuitement

[Android] SwiftKey disponible gratuitement

Bonne nouvelle ! Alors que le clavier SwiftKey pour Android était payant, celui-ci peut désormais être téléchargé gratuitement sur votre smartphone dès aujourd’hui. Il s’agit là d’un des claviers les plus populaires en guise d’alternative au clavier de base proposé par Google, ce dernier ayant tout de même bien évolué au fil des années.

SwiftKey propose la prédiction de saisie et peut apprendre en synchronisant des données avec plusieurs services comme Facebook ou Gmail (analyse du contenu de vos messages par exemple).

L’application peut être téléchargée sur le Google Play Store en suivant ce lien. Ceux qui ont déjà acheté l’application obtiendront un pack de 10 thèmes, d’une valeur de 5 euros. Étant donné le prix initial, c’est fort généreux. Alors qu’attendez-vous ? Il ne vous reste plus qu’à foncer !

Sources

Clubic

[Web] Rechercher un livre avec Google Books API

[Web] Rechercher un livre avec Google Books API

Si vous souhaitez récupérer les informations d’un ouvrage en particulier, Google vous propose d’effectuer cette opération au travers de Google Books API. Dans cet exemple, nous allons simplement travailler sur les “volumes”, en effectuant une recherche par ISBN (au format ISBN10 ou ISBN13, au choix). Il est bien sûr possible d’aller plus loin en spécifiant des termes de recherche comme le titre notamment.

En utilisant l’API en version 1, on se rend compte qu’il est possible d’interroger la base de données de Google sans pour autant spécifier de clé d’API. L’accès à certaines données publiques ne nécessite pas forcément d’authentification spécifique.

Rechercher un ou plusieurs ouvrage(s)

En se référant à la documentation, on voit qu’il est possible d’utiliser une requête de type GET en spécifiant une URL ainsi que des paramètres particuliers.

GET https://www.googleapis.com/books/v1/volumes?q=

Le paramètre “q” doit contenir les termes de la recherche. Vous pouvez également spécifier un mot-clé spécial pour effectuer la recherche sur d’autres champs (comme le code ISBN, le titre ou bien l’auteur). Par exemple, en spécifiant q=fleurs+inauthor:keyes permettra d’obtenir la liste des ouvrages qui correspondent à la recherche du tag “fleurs” et qui sont écrits par Keyes. C’est ce que montre l’image plus bas.

En exécutant cette requête dans un navigateur en saisissant directement l’adresse, ou bien en utilisant par exemple la fonction “HTTPRequête” dans Windev, on obtient un code HTTP “200” (signifiant “OK”) et le résultat au format JSON, comme dans l’exemple ci-dessous. Les premiers attributs qui nous intéressent sont notamment “totalItems” et “items”.

  • totalItems : cet attribut nous indique combien d’attributs “items” sont présents. Cela permet de savoir combien d’éléments correspondent à notre recherche et surtout à déterminer le nombre d’éléments sur lequel on va boucler.
  • items : contient l’ensemble des ouvrages avec les éléments de base (titre, auteur, codes ISBN, identifiant, etc). Le champ “id” peut être récupéré pour afficher les informations détaillées d’un livre avec une autre requête GET.

Il est également possible de récupérer les informations uniquement liées à un code ISBN en inquant plutôt ceci en guise de paramètre :

q=isbn:XXXXXXXXXXXXX

Le code peut très bien être au format ISBN13 ou ISBN10. A vous de voir comment vous souhaitez analyser ou afficher les résultats.

Récupérer les informations

Une fois que l’on connait l’identifiant du livre (attribut “id” récupéré dans l’étape précédente), on peut afficher les informations détaillées.

GET https://www.googleapis.com/books/v1/volumes/{volumeId}

On retrouve une majorité d’informations qui étaient déjà présentes lors du listing à la première étape, mais lorsqu’il y a des images de couvertures de plusieurs formats (large, moyen, extra-large), l’ensemble des liens sont repris dans le résultat. Il en va de même pour les catégories. On retrouve également des informations complémentaires telles que les dimensions du bouquin. Voici le résultat obtenu en saisissant l’URL suivante : https://www.googleapis.com/book…TCAlFPjgYC.

Dans une application fenêtrée

Plusieurs langages proposent des fonctions pour analyser et manipuler le contenu au format JSON. Dans une page web comme dans une application Windows, on peut dès lors afficher des informations à l’utilisateur de manière claire. Voici un petit exemple développé dans Windev…

L’application affiche le visuel – si disponible –, le résumé au format HTML (il s’agit d’un champ texte de type RTF ; le texte est converti pour pouvoir être affiché dans ce champ), le nombre de pages, le titre, les différents auteurs, les codes ISBN10 et ISBN13, la notation globale, et le nombre total d’utilisateurs ayant donné une cote. Pour aller plus loin, un bouton “Page Web” a été créé pour afficher toutes les informations dans le navigateur.

Et après?

Pour plus d’informations et pour découvrir davantage de possibilités, consultez la documentation officielle en cliquant sur le lien suivant : “Using the API – Google Books API Family”.

[Actualités] Google annonce “Project Loon”

[Actualités] Google annonce “Project Loon”

Ce n’est pas vraiment une nouveauté, surtout pour la Nouvelle-Zélande qui a été choisie pour effectuer les premiers tests, mais Google compte bien lancer son futur projet – Project Loon – afin de permettre d’obtenir un accès à internet dans des zones où le câblage ne permet pas d’en profiter comme il se doit. Après les surprenantes Google Glasses, nous ne sommes évidemment plus au bout de nos surprises !

Concrètement, des ballons gonflés à l’hélium graviteraient à 20 kilomètres du sol – dans la stratosphère –, embarquant l’équipement permettant d’émettre des ondes au sol ainsi qu’aux différents autres ballons à proximité. Google indique avoir développé des algorithmes afin de les maintenir dans les zones adéquates, en les faisant changer de courant. C’est ce qu’on peut lire sur la page du projet.

Il suffirait alors de placer, à l’extérieur du bâtiment, une antenne spécifiquement conçue pour communiquer avec ces mêmes ballons, afin d’obtenir une connexion ! Début juin, dans la région de Canterbury, en Nouvelle-Zélande, et plus précisément à Christchurch, 30 ballons auraient été envoyés pour un petit groupe de testeurs. Google se dit très confiant, et voudrait vraiment pouvoir offrir un accès internet fiable par l’intermédiaire de cette méthode, ce pour les smartphones, tablettes ainsi que la maison.

Il s’agit là d’un projet très intéressant et réellement bluffant. Nous n’en connaissons bien évidemment pas le cout. Nous vous invitons cependant à parcourir le site officiel, accessible depuis les sources ci-dessous, afin d’en apprendre davantage et de vous tenir au courant (le jeu de mot est bien choisi).

Sources

Google Project Loon
Reuters