Étiquette : Système

Vincent Lecomte
[Système] Windows 10 October Update suspendue

[Système] Windows 10 October Update suspendue

Si vous n’avez pas encore installé la dernière mise à jour de Windows 10, vous ne pourrez certainement pas le faire avant un certain temps, le temps que Microsoft trouve une solution au bug assez gênant constaté par plusieurs utilisateurs. En effet, comme on peut le lire sur la page reprenant l’historique des mises à jour, le déploiement a été suspendu suite au signalement de la part de plusieurs utilisateurs, d’un problème de fichiers manquants après l’installation. Cela concernerait les documents, images et même les fichiers sur le bureau.

En plus de ces problèmes, la page d’historique affichait déjà un message concernant les possesseurs de plateformes Intel, expliquant que la batterie de leur PC portable pouvait se décharger bien plus vite à cause de pilotes audio Intel HD de version spécifique.

D’autres utilisateurs quant à eux semblent rencontrer des problèmes liés à leur connexion internet ainsi qu’aux applications du Windows Store.

On peut aussi lire sur le Twitter de Dona Sarkar, responsable du programme Windows Insider, que le support de Microsoft possède les outils nécessaires pour vous aider à récupérer (partiellement ?) les fichiers. Contactez-les si cette problématique vous touche.

#WindowsInsiders If you’ve run into the “missing files after update” issue for 1809/October 2018 Fall update, please call our support line. They have the tools to get you back to a good state. This build is no longer available to download manually: https://t.co/Ce9WVILknp pic.twitter.com/fvisQi1c8g
— Dona Sarkar (@donasarkar) 6 octobre 2018

En ce qui me concerne, j’ai effectué la mise à jour dès sa sortie sur mes deux PC et je n’ai constaté aucune perte. C’était plutôt bien parti, surtout vu la rapidité du processus d’installation. Pour rappel, l’April Update avait également été reportée à cause de bugs bloquants qui entrainaient parfois l’apparition de BSOD.

Édition du 10 octobre 2018 : de nombreuses sources indiquent qu’une nouvelle build est disponible pour les Insiders et celle-ci corrigerait le problème, qui serait lié à un paramètre de stratégie de groupe destiné à supprimer les profils après un certain nombre de jours. Une erreur de calcul aurait donc entrainé la suppression. Microsoft compte bien poursuivre les tests afin de pouvoir à nouveau déployer la mise à jour au grand public.

Sources

BusinessInsider
Clubic
Developpez
Generation NT

[Système] Photos : Erreur système -2147219196

Si vous avez installé la mise à jour cumulative 17134.167 sur votre PC, il est possible que vous obteniez des erreurs en lançant l’application Photos, dont “Erreur du système de fichiers -2147219196” lorsque une photo est ouverte. D’autres applications peuvent également poser problème dont kype ou même Calculatrice.

En lançant l’application Photos, vous pouvez également obtenir l’entrée suivante dans l’observateur d’événements :

Nom de l’application défaillante Microsoft.Photos.exe, version: 2018.18051.17710.0, horodatage : 0x5b4c53ea
Nom du module défaillant : Windows.UI.Xaml.dll, version: 10.0.17134.81, horodatage : 0x4f4899f8
Code d’exception : 0xc000027b
Décalage d’erreur : 0x00000000006a4e02
ID du processus défaillant : 0x2b28
Heure de début de l’application défaillante : 0x01d4205da541b39a
Chemin d’accès de l’application défaillante : C:Program
Files\WindowsApps\Microsoft.Windows.Photos_2018.18051.17710.0_x64__8wekyb3d8bbwe\Microsoft.Photos.exe
Chemin d’accès du module défaillant: C:\Windows\System32\Windows.UI.Xaml.dll
ID de rapport : 08b2e8a9-e42d-46cf-9af2-24c466df7349
Nom complet du package défaillant : Microsoft.Windows.Photos_2018.18051.17710.0_x64__8wekyb3d8bbwe
ID de l’application relative au package défaillant : App

Visiblement réinstaller l’application ou la réinitialiser ne sert à rien : c’est en tout cas la première chose que j’ai voulu faire et ça n’a eu aucun effet. Utiliser l’utilitaire de résolution des problèmes est aussi inutile. De même que lancer la fameuse commande de déploiement via Powershell, ou l’utilitaire SFC pour vérifier s’il existe une corruption des fichiers système.

C’est en fait un problème de permissions : les droits du groupe Utilisateurs ont en fait été corrompues d’une manière ou d’une autre. Erreur dans la mise à jour ? Corruption complètement aléatoire et pas forcément liée ? Impossible d’en être réellement sûr.

Voici comment résoudre le problème :

  • Allez dans le dossier C:\Program Files\WindowsApps: Windows vous indiquera qu’il n’est pas possible d’accéder au dossier tant que vous n’aurez pas redéfini les droits d’accès. Cliquez sur le lien qu’il propose pour accéder à l’onglet Sécurité.
  • Dans cet onglet, cliquez sur Avancé. Vous devriez voir apparaitre la fenêtre suivante.

  • Changez le propriétaire en cliquant sur “Modifier“, sélectionnez votre utilisateur, puis cochez la case “Remplacer le propriétaire des sous conteneurs et objets“, ensuite choisissez Appliquer.
  • Supprimez les permissions du groupe Utilisateurs et appliquez.
  • Ajoutez à nouveau les permissions pour le groupe Utilisateurs, cochez Lecture, écriture, exécution. Appliquez à nouveau.

Essayez d’ouvrir une image pour voir si vous obtenez toujours le message d’erreur. Si c’est le cas alors procédez aux étapes suivantes sinon fermez simplement en cliquant deux fois sur OK.

  • Fermez la fenêtre en cliquant sur OK. Faites de même une fois de retour à l’onglet de Sécurité.
  • Ouvrez une ligne de commande en mode administrateur.
  • Exécutez la commande “icacls “C:\Program Files\WindowsApps” /q /c /t /reset” sans prendre en compte les guillemets.
  • A la fin du traitement, il faut qu’il y ait 0 erreur si possible.
  • Retournez dans le dossier C:\Program Files\WindowsApps, faites un clic droit dans le dossier, puis choisissez Propriétés dans le menu contextuel.
  • Allez dans l’onglet Sécurité : vous devriez voir de nouveaux droits d’accès (notamment “Tous les packages d’applications“). Cliquez sur Avancé.
  • Changez le propriétaire par NT_SERVICE\TrustedInstaller, cochez de nouveau la case pour remplacer le propriétaire des sous-objets, puis appliquez.
  • Fermez les deux fenêtres avec OK.
  • Vous devriez avoir accès à l’application Photos et les autres applications qui posaient problème.
[Système] Microcode Intel pour Windows 10 1803

[Système] Microcode Intel pour Windows 10 1803

Jusqu’à présent Microsoft ne proposait pas les mises à jour nécessaires pour le microcode des processeurs Intel pour Windows 10 April Update (version 1803), laissant ainsi la faille Spectre à nouveau ouverte. C’est désormais réglé puisque le catalogue Microsoft Update reprend une nouvelle mise à jour, la KB4100347. Comme cela a déjà été expliqué dans un article sur ce blog, vous pouvez utiliser l’outil GRC InSpectre pour connaitre le CPUID de votre processeur.

Repérez ensuite la bonne version du patch à télécharger et l’architecture correspondant à celle de votre OS. Il vous sera demandé de redémarrer après l’installation. Vérifiez ensuite avec le petit outil si la protection est bien active.

Si la mise à jour ne s’applique pas à votre processeur, vérifiez si le constructeur de votre carte mère ne propose pas un nouveau BIOS. Dernièrement Asus – comme d’autres marques – a sorti des versions bêta pour certains modèles tels que les Maximus VII, et les retours sont plutôt positifs.

[Windows 10] Où est la mise à jour ?

[Windows 10] Où est la mise à jour ?

Alors que de nombreux médias sur internet prévoyaient une sortie de la mise à jour de Windows 10 pour le 10 avril, Microsoft avait finalement décidé de repousser la date… sans donner plus d’indications. Les rumeurs pointaient du doigt un très gros bug.C’est hier que l’on apprend par l’intermédiaire de Dona Sarkar, que des problèmes de fiabilité avaient été détectés sur la build 17133 supposée être la version disponible sur Windows Update. Problèmes pouvant mener à un haut pourcentage d’écrans bleus. Pas top !

As Build 17133 progressed through the rings, we discovered some
reliability issues we wanted to fix. In certain cases, these reliability
issues could have led to a higher percentage of (BSOD) on PCs for
example. Instead of creating a Cumulative Update package to service
these issues, we decided to create a new build with the fixes included.

– Dona Sarkar, Microsoft Experience blogs

C’est donc une nouvelle version qui a vu le jour pour les Windows Insiders (nommée Preview Build 17134). Celle-ci reprend donc de nombreux correctifs comme cela est expliqué ci-dessus en anglais. Elle nécessitera sans doute d’un contrôle qualité supplémentaire avant d’arriver sur nos machines.

Sources

TheVerge

[Windows 10] Nouveautés de la Creators Update

[Windows 10] Nouveautés de la Creators Update

Alors que le déploiement de la Creators Update – la nouvelle mise à jour pour le système d’exploitation Windows 10 – est annoncé pour le 11 avril, il est possible de l’obtenir à l’aide d’un assistant que l’on peut télécharger, sur le site de Clubic notamment. Au menu de cette nouvelle build, des améliorations du navigateur Edge, de nouveaux paramètres de confidentialité, une application de dessin en 3D, et même un mode jeu

Une fois installée, l’utilitaire winver renseigne la build 15063.13. Pas de grande différence notable lorsqu’on arrive sur le bureau, il faut un peu chercher aux différents endroits pour voir ce qui change.Premièrement, lors d’un clic droit sur le menu démarrer pour afficher le Power Menu (raccourci Win+X), on constate la disparition du raccourci vers l’ancien panneau de configuration. C’est un peu regrettable puisque tout n’a pas encore été migré vers la nouvelle interface de gestion des paramètres, même si Microsoft continue à améliorer celle-ci.

D’ailleurs, c’est ce qu’on remarque en second lieu. L’application native Paramètres adopte deux nouvelles catégories : Applications, et Jeux.

Dans la première, on retrouve les fonctionnalités qui permettent de gérer les applications installées ou les programmes associés à certaines actions par défaut. L’onglet Applications pour les sites web permet d’activer ou de désactiver le lancement d’une application lorsqu’une URL particulière est visitée.

La catégorie Jeux est toute fraiche : celle-ci vous permet de configurer la barre de jeux et les raccourcis pour enregistrer vos sessions de jeux ou démarrer une conversation vocale. Quant à l’onglet Mode jeu, il permet d’activer la nouvelle fonctionnalité du même nom spécialement introduite dans cette mise à jour. Lors de la détection d’un jeu Windows donnera la priorité à celui-ci pour s’assurer de bénéficier des meilleures performances. Il désactivera également les notifications et reportera les mises à jour.

Par défaut, le raccourci pour activer la barre de jeux est Win+G. Une fois celle-ci affichée vous pourrez configurer les différents comportements pour le jeu en cours : utilisation du mode jeu, enregistrement de la session de jeu en arrière-plan, etc.

En terme de personnalisation, Microsoft introduit ce qu’on appelle le mode nuit, ou Éclairage nocturne. L’utilisateur peut définir la température de couleurs qu’il souhaite obtenir et planifier l’activation du mode selon un horaire bien spécifique.

Enfin, en ce qui concerne le menu démarrer, il est désormais possible de créer des dossiers regroupant plusieurs tuiles. Il suffit de déplacer une tuile sur une autre, ce qui crée directement un groupe. On répète l’opération pour y rajouter des éléments.

Une autre nouveauté de cette version, c’est l’application Paint 3D. Elle permet de créer / manipuler des contenus graphiques en trois dimensions, de transformer une image existante en autorisant la rotation sur les différents axes. Les utilisateurs pourront partager leurs créations sur le site web Remix3D.

Le navigateur Edge a également été mis à jour et peut afficher du contenu en 3D. Le support du HTML5 a, lui aussi, aussi été amélioré : le score au test de fonctionnalités est désormais de 473 contre 460 dans la mise à jour “Anniversaire“.

Le navigateur offre désormais la possibilité à l’utilisateur d’afficher une vignette pour chaque onglet ouvert, grâce à la petite flèche située juste à droite de ceux-ci. Pratique : en un coup d’œil il est possible de retrouver une page importante sans avoir à regarder le titre.

Autre fonctionnalité intéressante : les onglets que vous visitez peuvent être mis de côté pour plus tard (voir l’image ci-dessous). Une fois cette opération effectuée l’onglet en cours est remplacé par un onglet vierge.

Les pages mises de côté sont alors reprises dans une barre latérale qu’on peut afficher quand on le souhaite en cliquant sur le bouton dans le coin supérieur gauche. Cliquez sur le bouton “Restaurer les onglets” pour recharger l’ensemble dans le navigateur.

Du côté plus technique, Windows introduit le modèle WDDM 2.2 (Windows Display Driver Model). Les spécifications de ce dernier apportent plusieurs améliorations comme le support de Windows Holographic, le support natif du HDR,… Les constructeurs AMD et Nvidia ont déjà sorti un pilote compatible.

En terme de sécurité, Microsoft introduit le Centre de sécurité Windows Defender, qui regroupe la gestion de l’antivirus, l’analyse des performances et de l’intégrité de l’appareil, le contrôle de la fonctionnalité SmartScreen, la gestion du pare-feu, ainsi que du contrôle parental.

La firme renforce également son outil baptisé Advanced Threat Protection, que l’on retrouve sur la version Entreprise du système d’exploitation.

On terminera par la confidentialité, qui semble avoir été au centre des discussions ces derniers temps. Microsoft semble avoir réduit la quantité des données collectées au sein des applications et du système lui-même. De plus, lors de l’installation, l’utilisateur devra choisir ce qu’il souhaite ou non transmettre. Le reste se configure toujours au sein de l’application Paramètres, dans la catégorie Confidentialité.

Sources

The Guardian.
The Register.
Touslesdrivers.

[Dossier] Comment supprimer proprement le pilote graphique?

[Dossier] Comment supprimer proprement le pilote graphique?

Vous rencontrez des problèmes avec votre pilote graphique, un écran bleu impliquant des fichiers liés à celui-ci ? Cela peut arriver qu’une installation de votre driver laisse des traces d’anciens fichiers lors d’une mise à niveau, ce qui peut parfois causer quelques soucis. En général, une désinstallation via le panneau de configuration, suivie d’une réinstallation toute propre, devrait suffire. Cependant il existe un outil qui permet de faire le ménage comme il se doit…

Comment utiliser DDU?

Pour commencer vous devez télécharger la toute dernière version du logiciel. On la trouve sur le très bon site Guru3D. Cliquez sur le lien ici pour aller sur la page de téléchargement du logiciel.

Une fois téléchargé, l’archive contient un exécutable auto-extractible qui vous demandera où placer les fichiers du programme. Choisissez un dossier quelconque sur votre PC (créez par exemple un emplacement sur votre bureau). Cliquez sur le bouton “Extract“.

Rendez-vous dans le dossier où les fichiers ont été extraits, lancez le programme.

Répondez Oui si l’UAC vous demande l’élévation des privilèges. En effet, vous devez être administrateur de la machine pour procéder. Vous voyez ensuite apparaitre l’écran suivant, qui vous demande de choisir un mode d’exécution.

Par défaut il est proposé de lancer en mode normal. Cependant, le risque est que le logiciel n’arrive pas à accéder aux fichiers du pilote puisqu’il est actuellement utilisé ! On choisit alors dans la liste “Mode sans échec”. La raison est que dans ce mode, seuls les pilotes basiques intégrés à Windows sont chargés en mémoire (mode dit “minimal”). Cliquez alors sur le bouton “Redémarrer en Mode sans échec”. Votre PC se relance.

Attention : dans les dernières versions, le logiciel ne propose pas de démarrer en mode sans échec. Pour retrouver ce comportement, il faut aller dans le menu Options, et cocher la case dans les paramètres avancés qui permet d’obtenir la boite de dialogue ci-dessus. Ensuite, relancer le logiciel.

Vous arrivez alors en mode sans échec : pas de panique ! Si votre résolution d’écran est minable, c’est parce que le pilote graphique n’est pas chargé. Windows ne peut alors pas adapter la taille de l’écran ou afficher le maximum de couleurs. A noter que DDU va se relancer immédiatement après ouverture de session.

Dans la fenêtre vous devez :

  • A droite, choisir le pilote graphique concerné (AMD, Nvidia ou Intel).
  • Sur votre gauche, choisissez un mode de nettoyage.
  • Il est recommandé de choisir “Nettoyer et redémarrer”.
  • Sur Windows 10, la mise à jour automatique du pilote via Windows Update sera désactivée afin qu’il ne recherche pas de driver dans le catalogue de Microsoft lors du redémarrage en mode normal.
  • Une fois le nettoyage terminé, le redémarrage sera automatique.
  • Votre PC se relance en mode normal.

Installez alors le nouveau pilote à l’aide de l’installateur téléchargé sur le site officiel (ex : Nvidia, AMD, Intel) ou via Touslesdrivers, Guru3D ou tout autre site spécialisé.

Notez que DDU évolue au fil du temps pour supporter les nouvelles versions des pilotes, il est donc intéressant de posséder la dernière version, pour s’assurer qu’on supprime bien tous les fichiers lors du nettoyage.

Méthode classique

Ci-dessous, la méthode classique pour supprimer les composants logiciels liés à votre carte graphique.

Pour Nvidia (FAQ #201071871)

  • Clic droit sur le menu démarrer (ou appuyez sur les touches Win+X).
  • Choisir Panneau de configuration.
  • Choisir Programmes et fonctionnalités.
  • Désinstaller les composants Nvidia* un à un. Cela requiert plusieurs redémarrages, ce qui peut bien sûr prolonger la procédure.

Pour Intel (FAQ #5598)

  • Clic droit sur le menu démarrer (ou appuyez sur les touches Win+X).
  • Choisir Panneau de configuration.
  • Choisir Programmes et fonctionnalités.
  • Localisez le pilote “Pilote des graphiques Intel”.
  • Sélectionnez-le puis choisissez “Désinstaller”.
  • Suivez les instructions à l’écran puis redémarrez la machine.

Pour AMD (FAQ: Catalyst | Re:Live)

  • Clic droit sur le menu démarrer (ou appuyez sur les touches Win+X).
  • Choisir Panneau de configuration.
  • Choisir Programmes et fonctionnalités.
  • Localisez “AMD Install Manager”. Sélectionnez puis choisissez “Désinstaller/Modifier”.
  • Cochez tous les éléments et confirmez en cliquant sur “Désinstaller” (Uninstall).
  • Si cela vous est demandé, répondez “toutes les versions” (all versions) pour supprimer tous les composants présents sur votre PC.
  • Redémarrez une fois le processus terminé.
[Système] Endpoint Protection Client W2012 R2

[Système] Endpoint Protection Client W2012 R2

De base sur Windows Server 2012 R2 il n’existe aucune protection antivirus. Mais il existe une petite astuce qui consiste à récupérer le package Microsoft Endpoint Protection Client et de l’installer sans le gestionnaire de configuration, qui lui est en version d’essai de 180 jours et nécessite l’acquisition d’une licence par après.

Pour commencer, rendez-vous sur le site microsoft.com/en-us/evalcenter/evaluate-system-center-2012-configuration-manager-and-endpoint-protection?i=1 et téléchargez System Center 2012 Configuration Manager and Endpoint Protection SP2. Cela nécessite un compte Microsoft, mais en bonus, voici le lien direct.  Il s’agit en fait du package complet… Mais nous n’allons pas l’exécuter tel quel.

A l’aide de 7zip, effectuez un clic droit sur le fichier téléchargé, choisissez “Extraire vers xxxx“. Attendez que l’opération soit finie, puis ouvrez le dossier fraichement créé. Vous trouverez alors un sous-dossier, “CLIENT“. Ouvrez-le et localisez le fichier “SCEPINSTALL.exe“. Lancez l’exécutable en tant qu’administrateur et suivez les instructions à l’écran. 

Une fois l’installation terminée, lancez la mise à jour des définitions. Une fois celles-ci installées, la protection en temps réel sera active. Merci Microsoft ! 

Sources

PwrUsr.com

[OWA] Impossible de traiter votre demande

[OWA] Impossible de traiter votre demande

Si vous obtenez plusieurs fois l’erreur “Impossible de traiter votre demande” sur votre boite mail lorsque vous tentez de l’utiliser via OWA, suivi d’un message d’erreur “Une erreur est survenue lorsque vous tentiez d’utiliser votre boite mail“, pensez à vérifier les éléments suivants :

  • Si votre serveur n’utilise pas SSL, ouvrez le dossier C:\Program Files\Microsoft\Exchange ServerV14ClientAccessowa, ensuite éditez à l’aide du bloc-notes le fichier “Web.Config”. A la ligne 41 plus ou moins vous trouverez un élément de configuration pour les cookies. Modifiez le paramètre “requireSSL” à false, puis relancez l’application OWA ou IIS (source : Microsoft Community).
<httpCookies httpOnlyCookies="false" 
  requireSSL="false" domain="" />
  • Si cela ne fonctionne toujours pas, ouvrez l’éditeur de registre sur le serveur Exchange et effectuez les manipulations suivantes :
    • Naviguez jusqu’à la clé HKLM\SYSTEM\CurrentControlSet\services\MSExchangeIS\ParametersSystem.
    • Créez un paramètre de type DWORD (32 bits) nommé “Maximum Allowed Service Sessions Per User
    • Définissez la valeur 24 ou 32 en décimal.
    • Ce paramètre peut éventuellement aider à résoudre l’événement #9646.
    • Plus la valeur est élevée, plus il y a de risques que les performances se dégradent (voir Documentation Technet).
  • Vérifiez également dans la configuration IIS que les redirections HTTP sont désactivées au niveau du répertoire virtuel “owa”.
[Mémo] Nettoyage de WSUS

[Mémo] Nettoyage de WSUS

En regardant de plus près votre serveur Windows Update Services, vous constatez que le dossier WSUSContent prend beaucoup d’espace sur votre disque. Avant de procéder au nettoyage il faut évidemment vérifier quelques paramètres.

Configuration

Ouvrez la console puis rendez-vous dans les Options. 2 éléments sont à vérifier : tout d’abord les produits et classifications pour lesquels vous souhaitez obtenir les mises à jour. En entreprise on recommande de ne sélectionner que les systèmes d’exploitation clients ainsi que les logiciels Microsoft divers (ex : Office). Les serveurs en production seront gérés manuellement afin de contrôler plus finement ce qui est installé ou non.

Un deuxième point à vérifier : les fichiers et langues. D’abord dans l’onglet “Fichiers de mises à jour“, il est préférable de:

  • Choisir “Stocker les fichiers de mises à jour localement sur ce serveur“.
  • Cocher “Télécharger les fichiers sur ce serveur dès que les mises à jour sont approuvées“.
  • Décocher “Télécharger les fichiers d’installation rapide” qui prennent plus d’espace.

Ensuite, on peut vérifier, dans le deuxième onglet, les langues qui seront prises en charge. Tout dépend bien entendu de la langue / des langues de vos systèmes d’exploitation, logiciels Office, etc. La plupart du temps on en sélectionne qu’une seule. Plus il y a de langues à traiter et plus l’espace utilisé sera important.

Enfin, de retour dans les options, vous pouvez vérifier les règles d’approbation automatique, afin d’éviter d’accepter n’importe quel type de mise à jour. Souvent ce qui est intéressant, c’est d’accepter automatiquement les mises à jour critiques ou de sécurité pour les systèmes et logiciels Microsoft. Tout dépend bien sûr de la manière dont vous gérez votre infrastructure.

Refuser les mises à jour approuvées

Il va falloir maintenant refuser les mises à jour qui avaient déjà été approuvées, et pour lesquelles vous souhaitez supprimer le contenu sur disque. En cas d’approbation automatique, certaines pourraient revenir, donc pensez-bien à vérifier vos paramètres.

Nettoyage

Une fois que c’est fait, toujours dans les Options, lancer l’Assistant de nettoyage du serveur. Cochez tous les éléments, appuyez sur Suivant puis attendez le résultat. Cela peut prendre quelques minutes en fonction du nombre d’éléments à nettoyer.

Réinitialiser le contenu du dossier WSUSContent

Une autre méthode consiste à nettoyer entièrement le dossier contenant les fichiers de mise à jour. Il est souvent situé dans C:\WSUS\WSUSContent. Celui-ci peut bien sûr se trouver à un autre endroit sur le serveur.

  • Ouvrez la console services.msc, arrêtez le service Update Services.
  • Supprimez le contenu du dossier WSUSContent.
  • Lorsque l’opération est terminée relancez le service.
  • A l’aide de la commande “cd” en invite de commandes, placez-vous dans le dossier : C:\Program Files\Update Services\Tools.
  • Exécutez la commande suivante : WSUSUtil.exe RESET.
  • Cette commande vérifiera dans la base de données WSUS pour voir quelles mises à jour doivent être téléchargées ou non, et procédera au téléchargement des fichiers nécessaires s’il constate qu’ils ne sont plus présents ou s’ils sont simplement corrompus.

Pour savoir si le traitement est terminé, consultez le journal ici : C:\Program Files\Update Services\LogFiles\SoftwareDistribution.log. Lorsque c’est fini, le message suivant est inscrit:

WsusService.13  ExecutionContext.runTryCode  State Machine Reset Agent Finished

Sources

Blogs Technet

[Windows] Historique des changements de l’OS

[Windows] Historique des changements de l’OS

Microsoft a décidé d’améliorer sa communication avec ses “clients”, c’est-à-dire sa communauté d’utilisateurs. Et pour ce faire, la firme a introduit une page reprenant l’historique des changements détaillés, apportés par les mises à jour cumulatives de son tout dernier système d’exploitation. Pour l’instant, celle-ci est peu fournie car elle ne reprend pas l’historique des mises à jour précédentes. Cliquez sur le lien suivant pour accéder à cette page : Windows 10 update history.

Malgré tout les utilisateurs sont encore réticents à installer cette nouvelle version, notamment à cause du fait que Microsoft tente de l’imposer via son utilitaire Windows Update, mais aussi en raison des différents soucis concernant la confidentialité, qui ont déjà été soulevés auparavant (voir aussi cet article plus récent, “Windows continue à bavarder avec Microsoft dans le dos des utilisateurs“, sur Generation-NT).

Sources

OnMSFT