Étiquette : Logiciels payants

Vincent Lecomte
[Divers] Bitdefender lit infiniment sur vos disques

[Divers] Bitdefender lit infiniment sur vos disques

Il n’y a pas que Microsoft qui semble avoir du mal en ce moment. En effet, l’antivirus Bitdefender 2019, dans sa version 23.0.10.31, contient quelques bugs gênants (impression impossible avec certaines imprimantes Canon, options de profils non sauvegardées, logiciels Battle.Net bloqués pour l’installation des mises à jour de jeux Blizzard, etc), dont l’un provoque une lecture infinie sur tous les disques connectés à l’ordinateur, aussi bien internes qu’externes.

Dans le gestionnaire de tâches, on peut voir pour chacun des disques une lecture à environ 24,5 Ko/s. De ce fait les disques externes étant également impactés, ne peuvent être éjectés.

 

Le problème, qui a déjà été remonté sur les forums de la suite antivirus, semble en partie liée à un service Windows – nommé Infrasturcture de gestion Windows (WMI). En effet, un utilisateur sur le forum a constaté qu’en redémarrant ce service (arrêter puis démarrer), le phénomène s’arrêtait. Plusieurs utilisateurs ont créé des scripts maison pour effectuer cette tâche au lancement de l’ordinateur pour corriger temporairement le souci. D’autres ont constaté que malgré cette opération, le problème persistait.

Dans une ligne de commandes avec les droits administrateur, il suffit de saisir les lignes suivantes :

net stop winmgmt
net start winmgmt

Attention que d’autres services peuvent dépendre de WMI et donc ceux-ci devront également être arrêtés et redémarrés.

Pour en revenir à ce problème le processus principal de Bitdefender semble en fait verrouiller les fichiers qu’il lit, et l’opération de relance du fameux service WMI semble relâcher ces “verrous“. Bien sûr le bug est sans doute plus complexe qu’on peut le croire car cela fait près d’un mois que cela a été signalé aux développeurs. Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour qu’un patch soit vite déployé.

[Info] Mise à jour de la logithèque

[Info] Mise à jour de la logithèque

Un peu délaissée tout au long de l’année, la logithèque a été mise à jour et quelques utilitaires ont fait leur apparition. Citons notamment Autoruns qui permet de contrôler et de modifier ce qui se lance au démarrage (programmes et pilotes), ainsi que ce qui se cache dans les menus contextuels de l’explorateur Windows.

Dans la catégorie Outils réseau, on retrouve QuickSetDNS qui vous permettra de modifier les DNS à la volée, sans devoir parcourir le long chemin ennuyeux du panneau de configuration.

Côté multimédia, j’ai également rajouté MPC HC qui est une très bonne alternative à VLC. Léger et très complet il saura répondre à vos attentes. Il lit également tous les formats audio et vidéo du moment. 13 Mo au téléchargement. Oui, rien que ça ! Rien qui ne puisse flinguer votre quota ou saturer votre connexion internet.

A consulter ici. N’hésitez pas à laisser vos suggestions dans la partie “Commentaires”, si vous pensez qu’il manque quelque chose d’essentiel…

[Astuces] Wallet Bitdefender inactif dans Firefox

[Astuces] Wallet Bitdefender inactif dans Firefox

Pour je ne sais quelle raison, il arrive que le Wallet Bitdefender – qui gère vos identifiants sur les différents sites web – ne soit plus actif dans Firefox, et ce même quand il a bien été activé dans l’interface de configuration de l’antivirus. Cela est probablement dû à une mauvaise mise à jour du navigateur, mais cela n’est pas certain.

Pour régler ce problème, si cocher et décocher le support de Firefox dans l’interface de configuration du Wallet n’a rien changé, alors il faut effectuer les manipulations suivantes:

  • Fermez le navigateur.
  • Ouvrez l’éditeur du registre (Windows+R, Exécuter, tapez “regedit” puis OK).
  • Répondre Oui au prompt UAC.
  • Se rendre dans la clé de registre HKLM\Software\Mozilla\Firefox\Extensions (sur une machine en x64 avec un Firefox en 32 bits, il faut aller dans HKLM\Software\WOW6432Node\Mozilla\Firefox\Extensions.
  • Dans mon cas la clé ne contenait rien. Il faut alors créer une valeur chaine (clic droit, Nouveau, Valeur chaine).
    • Nom : bdwteffv20@bitdefender.com
    • Valeur : C:\Program Files\Bitdefender\Bitdefender XXXX\antispam32\bdwteff (où XXXX représente l’année du produit – notez qu’il s’agit du répertoire d’installation par défaut).
  • Relancez Firefox et acceptez l’installation du module.
[Logiciels] Microsoft Office 2016 est disponible

[Logiciels] Microsoft Office 2016 est disponible

La nouvelle version de Microsoft Office est disponible depuis ce mardi 23 septembre 2015, au prix de 279 € pour la version destinée aux familles et PME. Les abonnés à Office 365 eux, pourront profiter gratuitement des outils mis à niveau. Parmi les nouveautés on pourra noter de nombreuses améliorations liées au Cloud et aux réseaux sociaux…

En effet, le travail collaboratif a été amélioré puisqu’il est possible pour plusieurs personnes d’éditer, en simultané et en temps réel, un document stocké sur OneDrive, à l’image de ce qui se fait sur Google Docs. La fonctionnalité, appelée “co-création“, n’est utilisable qu’avec Word, PowerPoint et OneNote. Microsoft a aussi travaillé sur l’intégration de Skype au sein de la suite, en ligne comme hors ligne.

Deux nouvelles applications font aussi leur apparition : Sway vous permettra de créer une page Web de présentation pour y publier du contenu comme des rapports, des lettres, etc, avec un look soigné. Ces éléments pourront être partagés sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter. L’application Delve vous permettra d’afficher et de rechercher aisément des personnes avec lesquelles vous collaborez actuellement ou des documents auxquels vous avez accès. Le tout se présentant sous forme de profil avec des fonctionnalités de recherche avancées.

Les 3 applications principales sont également dotées d’un nouveau moteur de recherche, qui simplifiera notamment l’accès aux différentes commandes. On le sait, il est parfois compliqué de trouver ou retrouver une fonctionnalité, tant la suite s’est étoffée au fil du temps. C’est donc le rôle de Tell Me de guider l’utilisateur jusqu’à la composante voulue. Excel propose également “Prévision en un seul clic” pour avoir un aperçu rapide de vos données et 6 nouveaux types de graphiques.

Sources

Begeek
Le Vif

[WD19] Découverte des quelques nouveautés (II)

[WD19] Découverte des quelques nouveautés (II)

Parmi les nouveautés de l’interface, nous avons déjà mentionné la présence d’onglets contextuels accompagnés des onglets par défaut, tous groupés dans un bandeau comme dans Microsoft Office ou même Windows Live Writer. PC SOFT a aussi profité de cette mise à jour pour ajouter de nouveaux assistants et moderniser ceux actuellement présents.Malgré tous ces efforts pour nous fournir une version au design retravaillé, nous avons tout de même rencontré quelques problèmes, notamment lors de la création d’installateurs. Et même s’il y a des choix qui peuvent paraitre étranges (nous y reviendrons), il y a pourtant dans cette nouvelle version des choses qui plaisent.

Recherche dans le code, l’aide,…

Comme nous venons de le dire, WinDev propose de nouveaux outils pour trouver des éléments bien cachés dans vos projets. Les utilisateurs de WD18 connaissent sans doute bien le module de recherche qui avait été complètement revu dans cette version. Et vous vous en doutez, des améliorations ont encore été apportées.

Lorsque vous effectuez une recherche textuelle, vous pouvez utiliser des caractères d’exclusion ou des jokers. Pour exclure un mot de la recherche, précédez-le d’un caractère “moins” (-). Les jokers “?” et “*” permettent de remplacer un seul ou une série de caractères.

Parmi toutes les options proposées, vous pouvez demander à ce que la recherche soit effectuée dans une configuration en particulier (sinon dans toutes), mais aussi uniquement dans le code ou bien même dans l’IHM. Il est donc possible de rechercher des champs appartenant à une fenêtre bien précise. Pour affiner les résultats, il y a également moyen d’ignorer la casse (pas de distinction entre les majuscules et minuscules), ignorer la ponctuation et les espaces, et de spécifier la méthode de recherche (contient, commence par, mot complet, ou termine par).

L’option “Filtrer les résultats” permet de modifier l’affichage actuel : on peut y faire disparaitre les commentaires, les liaisons dans l’IHM, les chaines multilingues, etc. Effectuez une nouvelle recherche pour prendre en compte les options d’affichage cochées ou décochées.

Le module ne propose pas que la recherche dans le code : en effet, vous pouvez chercher après une expression régulière, ou même… un sujet dans l’aide de WinDev. Dans l’image ci-dessous, nous avons demandé des informations à propos des fonctionnalités FTP.

Enfin, sachez que vous pouvez réaliser plusieurs recherches en verrouillant les volets (cliquez sur le cadenas en haut à droite). Cela permet d’en créer plusieurs afin de conserver les résultats à l’écran.

Recherche dans les onglets

Nous en avions déjà parlé dans l’article précédent. En effet, pour vous aider à vous familiariser aux onglets type “Office”, PC SOFT a pensé à intégrer un outil de recherche pour trouver plus facilement une option. Cliquez tout simplement sur la petite loupe en haut à droite de la fenêtre principale, et saisissez le nom d’un élément ou le début d’une commande. Au fur et à mesure, les résultats s’affichent et il vous suffit de cliquer sur l’un d’entre eux afin de localiser l’option en question.

Nouveautés en vrac (code)

Dans WinDev, il y a bien sûr des améliorations concernant le code. Certaines sont les bienvenues, d’autres peuvent laisser penser à une régression dans la manière de programmer.

Classes abstraites

Au fil des versions, WinDev gère de mieux en mieux la POO. Pas parfaitement bien sûr, mais sachez qu’il est désormais possible de créer de vraies classes abstraites sans pour autant les “simuler”. Un pas de plus effectué vers l’orienté objet.

Complétion

Lorsque des erreurs de compilation survenaient, il était impossible d’utiliser l’assistance à la saisie. C’est désormais réglé ! Même si une ligne apparait en erreur, vous pouvez toujours utiliser le fameux popup.

Création de champs par programmation

Il est désormais possible de créer des champs par programmation, et le positionner dans une fenêtre. Tout ça grâce au nouveau type “Champ” du WLangage. Cela permet d’éviter les indirections et cela permet de créer des fenêtres plus “dynamiques”.

Labels automatiques

Sans doute la plus grande “régression” qui puisse exister puisque cela rappelle en effet l’utilisation du GOTO. Tous les développeurs vous le diront : faites toujours en sorte de sortir proprement de vos boucles !

Mais ils avaient dit 919 nouveautés!

Comme vous vous en doutez, nous n’allons pas tout présenter dans ces articles. Cela prendrait trop de temps ! Et le but recherché n’est pas de recréer une brochure pour PC SOFT. Nous souhaitons mettre en avant ce qui plait et ce qui peut éventuellement fâcher et laisser de côté toutes les petites améliorations “mineures”.

[WD19] Découverte des quelques nouveautés (I)

[WD19] Découverte des quelques nouveautés (I)

Choses promises, choses dues. J’avais en effet mentionné l’écriture d’un article à propos de la nouvelle version de WinDev, à savoir la 19ème du nom. Comme chaque année, PC SOFT propose son lot de nouveautés, plus ou moins importantes, et ce pour chacun des éditeurs (cela concerne donc également WebDev et WinDev Mobile). La première chose que l’on remarque, c’est l’apparence épurée. Globalement, cela fait moins gadget et cela se voit dès l’écran de connexion.

Nous avons choisi ici un projet au hasard afin de le convertir. Lors de l’ouverture, WinDev vous demande si vous souhaitez sauvegarder votre projet avant de le passer en version 19. C’était déjà le cas avant et cela fonctionne en généralement bien (il est possible d’obtenir l’une ou l’autre erreur pendant la conversion).

En passant de la version 17 à la 19, vous risquez de perdre vos repères de manière assez brutale, un peu comme ceux qui sont directement passés à la version précédente (18). En effet, le design en “bandeau” – comme dans Microsoft Office – peut assez bien dérouter au début. C’est comme pour tout : il faut un temps d’adaptation.

Bien sûr, il est possible d’afficher la barre des menus et l’ancienne barre d’outils (“mode compatible”) grâce aux deux icônes situées en haut à gauche du bandeau, juste à côté du logo de WinDev. Pour ceux qui sont réfractaires au changement, cela devrait leur plaire ! Pour ceux qui sont adeptes de cette interface mais qui ne trouvent pas leurs repères, il est possible d’effectuer une recherche de commande, en cliquant sur la loupe à droite, à côté des boutons de redimensionnement de la fenêtre.

Cela permet en fait de localiser la commande dans la bonne catégorie ; lorsque vous sélectionnez un résultat de recherche, l’onglet est ouvert et l’option est mise en surbrillance. Ainsi au fur et à mesure, cela vous aidera également à mémoriser l’emplacement de chacune de ces fonctions. Un moyen judicieux pour exploiter au mieux cette nouvelle “barre d’outils”.

Mais ce qu’on note surtout en ouvrant un projet (ou en créant un nouveau), c’est la nouvelle apparence du tableau de bord. Beaucoup devraient apprécier cette finition qui fait clairement moins gadget qu’auparavant. C’est maintenant des widgets que l’on voit apparaitre. Et la différence est plus que frappante. L’image ci-dessous parle d’elle-même.

Par curiosité nous avons souhaité ajouter ce fameux champ dans une fenêtre. Et forcément, ils lui ont donné le nom de… “Tableau de bord”. En vous positionnant dans l’éditeur de fenêtres, choisissez l’onglet contextuel de “Création”, choisissez le champ et effectuez un glisser-déposer comme au bon vieux temps !

Le champ va vous permettre d’afficher plusieurs fenêtres internes dans un même champ, tout en choisissant la position et la taille initiale. Libre à l’utilisateur de les redimensionner ou de les déplacer lorsqu’il utilisera l’application finale. L’avantage est que cela va permettre de créer des logiciels dont le but est d’être proactifs. Ils pourront mettre en garde sur différents points en indiquant s’il y a un problème, ou ils pourront simplement afficher des données statistiques précises.

Vous l’avez également remarqué : le bandeau s’adapte automatiquement en fonction de l’éditeur actif (on dit des onglets qu’ils sont “contextuels”). Si vous vous trouvez actuellement dans une fenêtre, vous voyez apparaitre les onglets suivants : “Création”, “Modification”, “Alignement”, “Fenêtre” et “Affichage”. Si vous basculez par exemple dans l’éditeur de système d’aide, la plupart des onglets vole à la trappe. On remarque le même comportement dans Microsoft Office.

Voilà donc quelques nouveautés prises au hasard pour ce premier article de découverte. L’objectif n’est pas de vendre le produit mais de faire un tour du propriétaire sans pour autant s’arrêter sur l’ensemble des détails. D’une part cela permet de ne pas endormir le lecteur avec un roman, et d’autre part c’est un moyen de mettre en évidence les changements majeurs qui ont été apportés depuis une précédente version, même si elles ne se suivent pas forcément.

[Actualités] Winamp est éternel, vive la Belgique !

[Actualités] Winamp est éternel, vive la Belgique !

Et oui, c’est à la fameuse startup Radionomy qu’on doit ces félicitations. C’est 55 % des radios qui seront diffusées sur le web, dans le monde entier. Et ce sont donc eux qui possèdent désormais Winamp et le service Shoutcast, qui appartenaient à AOL. La société américaine avait en effet décidé de s’en défaire vu le faible intérêt porté au logiciel. A titre d’information, Shoutcast permettait d’écouter plus de 49 000 radios ; cela va permettre de booster l’entreprise belge et de continuer sur sa lancée. Ils affirment qu’à l’avenir ils souhaitent se concentrer beaucoup plus sur le mobile et sur les systèmes intégrés (dans les véhicules par exemple). Un bel avenir pour les radios sur la toile !

Un mot à rajouter ? Plutôt un cri de joie, car il aurait été difficile de voir Winamp s’arrêter en si bon chemin. Doué pour la lecture de tout genre de fichiers audio (et même vidéo), c’est un lecteur hyper personnalisable, grâce aux thèmes et aux plugins proposés par la communauté. Jusqu’à présent je n’ai trouvé aucun équivalent qui fasse aussi bien ! Je peux arrêter de chercher puisque la relève semble assurée. De quoi être fier d’être belge non ?

[WD19] La nouvelle version est annoncée

Ça y est, comme chaque année, la nouvelle version de l’AGL WinDev, est annoncée. PC SOFT annonce dans sa brochure jusqu’à 919 nouveautés pour l’entièreté des logiciels. Les éditeurs sont désormais déclinés en version 32 bits et 64 bits pour améliorer la prise en charge des projets contenant beaucoup d’éléments.

Un effort a été fait pour rendre les assistants encore plus agréables à l’œil : ceux-ci ont été modernisés ; ils offrent un aspect globalement plus sobre avec des formes un peu plus aplaties et des icônes revues. Plus d’une septantaine de plans ont été revus pour rendre les opérations bien plus intuitives, dont la définition de structures de données.

Des évolutions sont également constatées au niveau du WLangage : par exemple, on peut noter l’apparition du type “Champ”, qui permet de créer et de positionner un champ de manière dynamique dans une fenêtre. Les évènements de champs peuvent désormais contenir plus de déclencheurs : un traitement sur clic pourra par exemple exécuter successivement deux procédures.

La syntaxe s’enrichit grâce à l’utilisation de la boucle “Pour … Tout…” sur des chaines de caractère contenant plusieurs types de séparateurs. Une nouvelle syntaxe, “Sur… Faire…” fait son apparition et s’applique aux tables (“fichiers de données”), aux classes et aux structures (qui ont été introduites lors de la sortie de la version 18).

Parmi les autres nouveautés, nous pourrions citer le nouveau champ “Tableau de bord”, basé sur des widgets, le diagramme de Gantt, le développement cross-platform pour Android et iOS (IHM multi-vues), la prise en charge des PDF sous Android. PC SOFT annonce une amélioration des performances, notamment pour la compilation et l’ouverture des projets. Enfin, HyperFileSQL devient HFSQL. Un changement de nom tout simple !

Nous attendons impatiemment sa sortie ; vous pouvez d’ores et déjà demander des offres de mise à jour / de versions complètes auprès d’un distributeur agréé (comme D.Products par exemple, qui est un intermédiaire pour la Belgique).

N’hésitez pas à consulter la brochure sur le site de PC SOFT pour découvrir toutes les nouveautés.

[WD18] TDF Technique @ Bruxelles

[WD18] TDF Technique @ Bruxelles

Comme chaque année, la société PC SOFT organise ce qu’on appelle le “Tour de France Technique” et passe à Bruxelles, où plutôt à Braine l’Alleud, afin de présenter sa nouvelle version. En général, il a lieu deux fois l’année, une fois quand le produit est sur le point de sortir, et la fois suivante lorsqu’il est déjà sur le marché avec une ou deux mises à jour à télécharger.

Le principe de cette “conférence” de 4 heures est très simple : mettre en avant WinDev et ses nouvelles fonctionnalités avec des exemples concrets. Un support de cours complet sur DVD est fourni à l’accueil, avec tous les exemples et les composants détaillés pendant la session.

Comme toujours, avant de prendre place dans la salle, distribution de goodies pour tous. Cette fois-ci, nous avons reçu un stylo plutôt étrange, avec des yeux en plastique qui tournent dès qu’on les agite, mais aussi un thermo, et enfin un t-shirt WD18. Nous recevons également un sac pour y ranger la farde, le bloc-notes, les publicités, et tous les objets reçus par la suite.

Tout le monde est installé, on peut commencer. Pour ne pas changer, une interview d’un client utilisant le produit de PC SOFT, est diffusée. Cette fois, c’est le patron d’Intersport qui s’y est collé. Gros coup marketing : c’est peut-être l’un des principaux défauts du TDF, en plus des nombreux silences et d’une impression de “récitation par cœur”.

Malgré le fait que nous n’utilisons pas la dernière version de l’AGL, c’est avec plaisir que je découvre certaines fonctionnalités, qui sont clairement plus explicites lorsqu’elles sont accompagnées d’exemples. La première qui me vient à l’esprit : l’apparition du ruban, comme dans les applications récentes de Microsoft. Les options paraissent plus clair, le tout parait moins fouillis que lorsqu’on utilise les barres d’outils. On retrouve donc cinq onglets permanents, et d’autres contextuels (comme dans Word, lorsqu’on sélectionne un tableau, un onglet supplémentaire apparait pour le gérer). Pour ceux qui n’aiment pas le changement, on peut repasser aisément à l’ancienne configuration.

La recherche dans l’éditeur s’est améliorée : plus claire, plus intuitive, et la possibilité d’affiner les résultats selon plusieurs critères. Les occurrences sont regroupées par type d’élément pour s’y retrouver plus facilement. Différents modes de recherche (texte, expression régulière), sont regroupées dans un menu du volet. Mieux encore : il est possible d’ouvrir jusqu’à cinq volets de recherche différents.

Le champ plébiscité par tous est arrivé : le tableau croisé dynamique (cube rOlap). Sur base de tables de votre base de données, vous pouvez créer avec l’assistant, en quelques clics, un superbe tableau dynamique, en gérant les données en ligne, en colonne, ainsi que le nombre d’éléments traités. Ensuite, les FAA (“Fonctionnalités Avancées de l’Application”) permettront aux utilisateurs de modifier l’affichage à leur guise ou d’exporter le tout en Excel. A noter que des nouvelles fonctions WLangage ont fait leur apparition afin de gérer la création, la mise à jour et la sauvegarde.

Peu de temps après, présentation du fameux “PCSCloud”, un service “dans les nuages”, payant en fonction de vos besoins, personnalisable à souhait (nombre de processeurs utilisés, puissance, mémoire, etc), sur lequel vous hébergez des sites développés en WebDev, mais aussi des Web Services ou vos fichiers d’installation et de mises à jour d’applications, destinés aux clients. Pour plus de détails, rendez-vous sur le portail PCSCloud.

Ensuite, démonstration rapide de relooking dans WebDev. Comment transformer rapidement un site en modifiant le modèle de pages, les styles CSS3 via la “fenêtre aux 7 onglets”, les menus, en rajoutant des popups, etc. Le résultat est assez impressionnant et visuellement parlant, ça donne franchement bien.

Aujourd’hui, les périphériques mobiles étaient clairement mis en avant (en plus du fameux Windows 8). Tablettes, smartphones, et même une montre Sony fonctionnant sous Android. Création d’une application simple sous Android en 3 minutes 15, présentation des nouveaux champs et des améliorations d’anciens, démonstration d’applications fonctionnant sous Windows Phone 8.

Difficile de continuer à tout vous citer… Parmi les autres sujets, il y a eu en vrac : des améliorations du WLangage (nouvelles fonctions, nouveaux types de variables, etc), la réplication de données d’un serveur HFSQL à un autre, le concept de bases de données “Big Data”, le concept – pas nouveau – de versioning en utilisant le GDS (“Gestionnaire De Sources”), l’utilisation d’API externes et de SDK, comme Kinect, pour créer, par exemple, des applications réagissant aux mouvements du visage. Nous avons également eu droit au fameux jeu “Trouvez le bug”, au cours duquel il était possible de remporter un T-Shirt supplémentaire… J’en ai eu un, youpie !

Pour conclure, une petite mise en scène plutôt comique, et le tirage au sort, qui ne m’a pas été favorable. Peut-être pour une prochaine fois ? Le gros lot était une mini-chaine Philips avec dock iPhone ! Un très bel objet…

[Actualités] Les grands moments de 2012, Pt. II

[Actualités] Les grands moments de 2012, Pt. II

/Deuxième partie des grandes nouveautés de l’année précédente : nous vous l’avions promis, la voici. Après avoir parlé des jeux vidéos, de Windows 8 en versions PC et tablette, ainsi que des smartphones et baladeurs, nous allons nous concentrer sur le matériel – grand public – et le logiciel – mises à jour et coups de cœur. Au fil des années, les nouvelles technologies nous font de plus en plus rêver. Certains accessoires sont même parfois inabordables. Trêve de bavardage, il est temps de vous donner du concret – attention, la liste est non-exhaustive.

Cartes mères

Intel

Environ trois mois après le début de l’année, Intel lançait ses chipsets Z77 (succédant au Z68 Sandy Bridge), Z75 et H77 en plate-forme Ivy Bridge. On note la prise en charge de l’USB 3.0 natif (4 ports), et de la technologie Intel Smart Response Technology permettant d’exploiter l’espace disque d’un SSD en tant que cache pour améliorer la performance des disques durs. La différence principale entre ces chipsets se situe au niveau du fonctionnement des ports PCI-Express : le Z77 peut en gérer trois, un en 8x et les deux autres en 4x, le Z75 peut en gérer deux en 8x, et le H77 un seul en 16x. A noter que les processeurs Sandy Bridge sont aussi supportés.

Ci-dessous en image, quelques modèles en vrac dont l’Asus P8Z77-V Deluxe (2x SATA 6 Gbps Intel, 4x SATA 3 Gbps Intel, contrôleur Marvell avec 2 ports 6 Gbps supplémentaires, un troisième contrôleur ASMedia avec 2 ports 6 Gbps additionnels, Bluetooth 4.0, USB 3.0, Support Quad-GPU SLI & CrossFireX, 2 ports réseaux dont un Intel 82579V, etc), l’Asus Sabertooth Z77 et la Gigabyte Z77X-UD3H.

Mentionnons également le modèle Gigabyte Z77X-UD5H qui ne se trouve pas sur la photo, est plus chère d’environ 40 euros que la version UD3H, mais qui possède un chipset audio Realtek, deux ports réseau, ainsi que deux contrôleurs Marvell 88SE9172 avec plus de ports SATA. Dans le haut de gamme chez Asus, on aurait également pu mentionner la Maximus V Extreme.

D’autres constructeurs se sont également attelés à la tâche pour sortir plusieurs modèles. Du côté ASRock, on retrouve des cartes de la gamme Fatal1ty dont l’ASRock Fatal1ty Z77 Performance, mais aussi un peu plus cher, toujours avec le même chipset, l’ASRock Z77 Extrême 6. Dans le “haut de gamme” de la marque, on pourra aussi choisir la Z77 Extrême 9. Pour ceux qui veulent vraiment limiter les frais, ASRock propose plusieurs cartes avec le chipset H77, dont l’ASRock H77 Pro4-M. MSI et Biostar proposent aussi quelques modèles adaptés à tous les besoins. C’est le cas notamment de la MSI B75-G43 qu’on peut trouver à un prix vraiment modéré.

AMD

Peu de nouveautés au niveau des chipsets. AMD annonçait fin de l’année 2011 de nouveaux chipsets, l’AMD 1070 et 1090FX pour les processeurs à socket AM3+. Cependant, il semblerait que le constructeur se concentrent sur les architectures pour APU (“Accelerated Processor Units”, couplant le CPU classique et une partie graphique), avec les chipsets A55, A75, et A85. Notons l’apparition du nouveau socket FM2, initialement prévu pour les APU AMD Trinity, ainsi que le chipset A85X, pour la plate-forme Virgo (gestion du RAID5, jusqu’à 8 ports SATA 6 Gbps).

Le format mini-ITX est également privilégié par quelques constructeurs, dont Zotac avec la carte mère Zotac A75-ITX WiFi B (1x PCI Express x16, 1x mini-PCIe (utilisé par le contrôleur Wi-Fi N + Bluetooth), 4x Serial ATA à 6 Gb/s, 1 sortie HDMI, 2x LAN).

Processeurs

Intel comme AMD ont annoncé pas mal de processeurs, AMD s’étant concentré un peu plus sur sa gamme d’APU. Citons les excellents Intel Core i5 3570K, Intel Core i7 3770K (deux évolutions des processeurs Sandy Bridge). Du côté AMD, on peut citer le AMD A10-5800K (architecture Piledriver, plus rapide, plus économique en terme de consommation, apportant de nouveaux jeux d’instructions), et le AMD FX-8350 qui réussit à monter en performances malgré quelques lacunes (performances en retrait dans les applications optimisées multi-cœurs, par exemple).

Ces deux derniers viennent tout de même titiller le haut de gamme chez Intel. Si l’on veut être raisonnables, et monter des PC dont l’usage est limité à la bureautique, on pourra se diriger, si on le veut, vers les APU AMD, comme par exemple l’AMD A4-3400 ou l’AMD A6-3500, qui sont vendus à des petits prix. Pour l’entrée de gamme Intel, on privilégiera les modèles “i3”.

Cartes graphiques

Toujours difficile de s’y retrouver dans les cartes graphiques, surtout qu’il y en a pour tous les besoins : pour les PC orientés bureautique ou pour les hardcore gamers. Difficile donc de faire le tour complet. On notera d’abord l’excellente Nvidia GTX 560 Ti 448 cores, qui a marqué le début de l’année. Plus haut de gamme à l’époque, les Nvidia GTX 570 et 580. Du côté d’AMD, on retrouve les HD 7870 et HD 7850, pour les budgets moyens. Évidemment tout cela, c’était durant les premiers mois.

Ces cartes graphiques ont été testées, voici quelques liens qui pourraient vous intéresser, afin de savoir quel était le niveau de performances de celles-ci.

Légèrement en retrait, la Nvidia GTX 560 Ti 448 cores permet toujours de jouer aux jeux récents dans un niveau de détails plus que correct. Bien sûr, il faudra faire l’impasse sur des paramètres comme l’antialiasing (en gros, cela signifie l’adoucissement des bords pour éviter ce qu’on appelle l’effet d’escalier) et éviter de le pousser au maximum.

Plus récemment sont sorties les GTX 660 Ti, 670, 680 et 690 (cette dernière est réservée aux très hauts budgets). Ci-dessous, deux liens vers des tests complets, le premier concerne la Zotac GTX 680 Amp! (celle de gauche sur l’image ci-dessus), et le second, l’excellente Palit GTX 680 Jetstream.

En envisageant l’entrée de gamme, on peut plus facilement se limiter aux GPU Nvidia GTX 650. Du côté d’AMD, l’équivalent à ce niveau est là HD 7750, légèrement plus rapide… Bien sûr, l’AMD HD 7770 représentera un meilleur choix.

De nombreux autres modèles sont bien sûr disponibles, et ce chez plusieurs constructeurs : Asus, Gigabyte, Zotac!, XFX, MSI,… En ce début d’année 2013, nous avons donc du choix de première qualité. Nous ne présenterons cependant pas les puces graphiques pour ordinateurs portables, bien qu’elles soient nombreuses. Les iMac 2012 intègrent par exemple le Nvidia GTX 650M. Le site Notebook Check propose un comparatif de cartes graphiques intégrées aux portables.

SSD

Les SSD, “Solid-State Drives”, sont des disques basés sur de la mémoire NAND Flash. L’intérêt est bien sûr le gain en performances tant au niveau des vitesses de lecture/écriture que des temps de réponse. Les premiers modèles apparus étaient susceptibles de tomber plus vite en rade puisqu’ils se dégradaient plus rapidement, au fur et à mesure des écritures. Différentes techniques sont apparues pour améliorer la gestion des puces mémoire et de prolonger leur longévité.

Plusieurs disques ressortent du lot, dont qui n’est pourtant pas nouveau mais qui a fait fureur et qui continue dans cette lignée. Tout d’abord, citons les Intel 330 et 335 Series. Samsung, de son côté, saura nous séduire avec le 830 Series et le 840 Series Pro. Le sud-coréen annonce également le 840 Series, à mémoire TLC, moins performant en écriture et moins endurant. L’intérêt de cette mémoire est la densité de données et donc la réduction du nombre de puces présentes. Cela réduit donc les couts.

Chez Corsair, on pourra se diriger vers les modèles Neutron ou encore Neutron GTX. Par contre nous  pouvons difficilement vous conseiller la marque OCZ qui a acquis une mauvaise réputation à cause de ses disques peu fiables en terme de durée de vie (même si ce n’a pas toujours été le cas).

Enfin, nous expliquions dans le paragraphe précédent qu’il existait un modèle certes pas vraiment récent mais ultra fiable : il s’agit du Crucial M4. Idéal pour passer le cap et pour redonner une jeunesse à un vieil ordinateur portable par exemple, surtout que son prix a fortement diminué au fil du temps.

Autres nouveautés matérielles

Difficile d’ériger la liste complète de toutes les nouveautés de l’année 2012. Il y a eu de nombreuses tablettes, notamment du côté d’Asus avec sa gamme de Transformer. Nous avons parlé des sorties de baladeurs et de nouveaux smartphones. Un grand paquet d’ordinateurs portables ont vu le jour, même chez Apple (avec écran Rétina, s’il vous plait). Nouvelle tendance suite à la sortie de Windows 8 : les hybrides PC-tablette. Nous aurions aussi pu revenir sur les nouveaux claviers, les souris, les casques audio, etc, mais cela aurait pris bien trop de temps.

Logiciels

Pas vraiment des nouveautés, mais plutôt des coups de cœur (pour Windows principalement ; quelques uns sont disponibles pour d’autres systèmes d’exploitation). Dans ce paragraphe, nous expliquerons brièvement ce que fait chaque logiciel. Nous ne nous attarderons pas sur toutes les fonctionnalités de chacun d’entre eux. A vous de les essayer et de nous donner votre avis…

Voici la liste, toujours non-exhaustive.

  • Adobe Reader XI : la toute dernière version du puissant lecteur de PDF.
  • CDBurnerXP : pour la gravure de CD sans devoir payer un seul sou.
  • 7-zip 9.22 : le logiciel de compression ultra-léger mais super performant.
  • Black Mesa (Jeu) : version d’Half-Life réadaptée pour le moteur Source.
  • CCleaner : offre plusieurs outils de nettoyage très puissants.
  • Clémentine-Player : lecteur multimédia open-source et prometteur.
  • Desktop OK : permet d’enregistrer la position de vos icônes du bureau.
  • Ex7ForW8 : permet de retrouver l’explorateur de 7 sur Windows 8.
  • FileZilla : de loin le meilleur client FTP.
  • Fraps : permet d’afficher les IPS dans les jeux et de faire des screenshots.
  • HWMonitor : donne les températures et voltages de votre matériel.
  • iTunes 11 : lecteur audio d’Apple avec une toute nouvelle interface.
  • Google Chrome : l’excellent navigateur de Google.
  • Notepad++ : bien plus qu’un simple bloc-notes. Excellent tout simplement.
  • Shairport4W : émule un récepteur Air Port pour diffuser depuis l’ordinateur.
  • Start8 : retrouver le menu de démarrage de 7 sur Windows 8 (payant).
  • Skype 6 : avec enfin le support partiel des fonctions Windows Live.
  • Steam : développé par Valve, la plate-forme de jeux par excellence.
  • UltraISO : permet de lire les images disques et de les émuler facilement. Le seul hic, c’est qu’il n’est pas gratuit.
  • VLC Media Player : projet ayant donné vie à un lecteur multimédia puissant, léger, et permettant de lire un très grand nombre de formats.
  • Winamp 5.63 : excellent lecteur audio/vidéo et personnalisable à souhait.
  • XnView : permet d’explorer vos dossiers de photos et de les gérer par lots.
  • XnView MP : visionneuse de photos et outils de retouche.
  • XBMC : lecteur multimédia orienté Media Center.

Et après?

C’est tout ! Cependant vous pouvez consulter les liens présents dans les sources, qui pointent vers de nombreux articles ayant permis de rédiger ce billet.

Sources

AMD préparerait des chipsets 1070 et 1090FX (Clubic)
Brief look at upcoming motherboards with Intel 7-series chipset (AnandTech)
Comparison of Laptop Graphics Cards (NotebookCheck)
Intel lance les chipsets Z77, Z75 et H77 (ConfigsPC)
Les Numériques : Guide d’achat – cartes graphiques (LesNumériques)
Test Ivy Bridge et Z77 Express (Comptoir-Hardware)
Zotac lance des cartes mères pour AMD Trinity (Clubic)